Nargols

Alors que les deux figures emblématiques du Monde Magique ont perdu la vie, les Aurors ainsi que les Mangemort continuent de s'affronter sans vergogne dans une lutte enragé pour le pouvoir trop peu tempéré par l'Ordre. Et toi, dans quel camp te situes-tu?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Trahison et désillusion.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Bella Serpe
Admin
avatar

Messages : 641
Date d'inscription : 08/12/2013
Age : 22
Localisation : Poudlard / Manoir Serpe

Feuille de personnage
Âge du personnage : 20 ans.
Caractère du personnage:
Capacité magique: Occlumens & Fourchelang.

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Sam 14 Juin - 21:55

Tandis qu'elle faisait son entrée à l'étage inférieur, où d'autres cellules étaient encore remplis, la jeune femme dû s'arrêter lorsqu'elle senti le bras de Benjamin, venir reposer sur ses épaules. Ralentissant la cadence, elle en vint à marcher tandis qu'une fois encore, le jeune homme prenait ses aises. Annabella tourna quelques instants le visage vers lui tout en arquant un sourcil face à sa petite prestation théâtral:

- Moque-toi, rétorqua-t-elle d'une voie moqueuse à son tour. La prochaine fois, je n'aurais cas demander à Egone de frapper pour moi..., lâcha-t-elle sur le ton du défi avec un sourire provocateur qui étirait déjà ses lèvres.

- Je sais, répondit-elle simplement avant d'ajouter narquoise, crois-tu que je l'ai seulement choisi pour son superbe minois, dit-elle en s'empêchant de rire.


Repoussant doucement le bras du jeune homme, elle s'avança au milieu du couloir et s'assura qu'il n'y avait que des hommes dans ces cellules, ne souhaitant pas reproduire la même erreur que lorsqu'elle cherchait Benjamin. Lorsqu'elle fut certaine, Annabella réitéra une fois de plus son sortilège, et vit peu de temps après, ses adeptes sortir un à un des cellules, animé par une vengeance peu commune.

Alors qu'elle vit dans le même temps, les détraqueurs revenir à elle, Annabella ordonna à ses hommes de remonter en haut de la tour, et de se joindre si possible à l'Ordre, même si elle se doutait que sans baguette, cela était peine perdue. S'approchant à nouveau de Benjamin, la jeune chef eut un large sourire sur le visage:

- J'adore réduire à néant tout le travail de ces pauvres aurors, et je dois avouer que mettre Azkaban sans dessus dessous est le bonus, lâcha-t-elle avant de se détourner du jeune homme pour accéder au dernier niveau.

Cependant, alors qu'Annabella fit quelques pas en arrière, elle vit avec horreur qu'un énième groupe d'auror étaient parvenu à les retrouver et comptait attaquer le jeune homme par derrière:

- Benjamin, derrière-toi, hurla-t-elle avant d'envoyer un avada kedavra au premier qu'elle vit.


Voyant le jeune second luttait contre lui-même pour tenir bien droit, il ne tarda pas à lui offrir son épaule pour qu'il puisse s'appuyer et prendre un peu de repos également. Jetant un coup d’œil à Euridice qui semblait s'inquiéter aussi du même sujet que lui, son regard retourna au jeune homme, écoutant avec attention la réponse qu'il lui donna. Le jeune lieutenant secoua lentement la tête, abasourdi:

- Tu veux dire qu'ils ne sont qu'à deux là-dedans ?

Lançant un regard à la jeune chef, il se doutait fortement que cette réponse ne lui plairait certainement pas, elle avait l'air de tenir énormément à ce Benjamin. Tout en réfléchissant, le jeune homme se souvint d'avoir placé avant le départ, une petite fiole d'essence de dictame dans sa poche intérieur. Il la sorti, et la tendit à Egone avant de répondre avec un maigre sourire:

- Ouais..., dit-il en se passant une main à l'arrière du crâne. Le temps que les souvenirs des entraînements remontent. Il n'y a plus qu'à les y pousser.

Orfeo releva ensuite le regard vers la masse qui ne semblait en aucun cas se tarir, mais augmenter de plus en plus. Il se souvint alors qu'une poignée de minutes auparavant, il avait vu sa chef maîtrisait des détraqueurs. Le jeune lieutenant se tourna vers Egone afin d'en savoir plus:

- Tout à l'heure... Annabella en avait sous sa coupe, non, demanda-t-il alors qu'il connaissait parfaitement la réponse. Nous pourrions peut-être y parvenir, poursuivit-il d'un ton hésitant en scrutant le visage de son supérieur, attendant une réponse.

_________________

Admin

• Baguette: Roseau et sang de dragon 36 cm. Baguette capable d'utiliser la spiritualité comme une arme, symbole de la victoire dans le chaos. Puissante pour les sortilèges offensifs. •
Revenir en haut Aller en bas
http://nargols.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Sam 14 Juin - 23:48

Alors que la jeune femme rétorquait d'un ton moqueur, Benjamin pencha la tête légèrement sur le côté la détaillant des yeux.

- Pfff, j'espère qu'il est immunisé contre la pétrification, dit-il d'un ton purement ironique en faisant référence à un incident antérieur.

Alors qu'elle continuait, il ne pu s'empêcher de lui épousseter le dessus de ses épaules, toujours recouverte de poussières que l'explosion avait sûrement dû générer.

- Joli minois hein... dit-il en levant les yeux au ciel.

Le jeune homme se mit soudainement à afficher un grand sourire.

- Il n'a pas dû être très content de te voir m'embrasser tout à l'heure ..., insinua-t-il en sifflotant alors que Bella ouvrait les cellules de ses sbires. Mais sache que tes piques ne m'atteignent même pas, fit-il d'un air faussement vexé en pensant sincèrement et ce, pour la première fois, que les Aurors méritaient peut-être finalement bien leur sort.

Plongé dans ses pensées et surtout, dans celles reprenant sa détention particulièrement atroce, un frisson le fit soudainement trembler.

- Benjamin, derrière-toi !

Le premier sort fusa, ôtant la vie d'un premier des intrus. Se retournant vivement, Benjamin, furieux, créa une barrière de protection devant lui sur laquelle vinrent se heurter les sortilèges lancés par leurs ennemis.

- Alors, c'est tout ce que vous êtes capables de faire, lâcha-t-il en se frottant le bras où une profonde éraflure venait d'apparaître, s'étant visiblement protégé un peu trop tard.



La jeune femme ayant nourri assez son patronus, se détourna quelque peu de lui pour parler avec Egone et Orfeo.

- Comment cela se fait-il qu'ils soient toujours là-dedans et seuls qui plus est ?! demanda-t-elle d'un ton sec avant de lancer un "Revigor maxima" à Egone dont le teint livide l'inquiétait.

Tapotant du pied, elle attendait, elle aussi, une réponse d'Egone.

- Orfeo, on se débarrasse de ces monstres et on va les chercher ! Je ne supporterai pas des pertes supplémentaires !
Revenir en haut Aller en bas
Egone Heartfield
Préfet de Gryffondor
avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 30/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : 17 ans
Caractère du personnage:
Capacité magique: Capable de voir les sombrales

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Sam 14 Juin - 23:57

Le jeune préfet accepta l’épaule sans broncher, il ne pouvait se permettre de s’épuiser totalement avant que la bataille ne soit finie. Là, il ne savait combien de temps elle allait encore durer.

« Je suppose que c’est pour libérer les derniers mangemorts… » rétorqua-t-il.

Face à la remarque d’Orfeo, Egone ne put qu’hocher vaguement la tête. Il aurait vraiment voulut accompagner Benjamin et Bella, ou qu’ils aient des renforts avec eux. Il saisit la fiole tendu par le mangemort, il reconnut sans difficulté le contenu qui était plutôt intéressant pour ses blessures.
Alors qu’il s’apprêtait à en user pour soigner ses côtes, mais la suite des paroles d’Orfeo l’arrêta.

« Laisse-moi trente secondes… » souffla le Gryffondor alors qui cherchait dans son palais mental à la recherche de comment avait exactement fait Bella pour maîtriser les détraqueurs et ne tarda à accéder à ce moment de sa mémoire. Il dégaina sa baguette, remerciant ses souvenirs d’être aussi fiable et précis tout en rangeant la fiole dans sa poche. Il allait en avoir besoin un peu plus tard. Il profiterait alors du revigor lancé par Euridice pour se lancer et pour avoir un maximum de force, il laissa son patronus s'évanouir dans la nuit.

« … Ca devrait être faisable, couvrez-moi et retenez les dans une même zone… incendio ! »
Le sortilège lancé, il commença à dessiner dans les airs une prison de feu, bien plus grand plus grand que celui qu’avait fait sa cheffe un peu plus tôt dans les dédales d’Azkabhan. Cela dura un petit moment, quelques détraqueurs avaient tentés de s’échapper pour finalement se retrouver enfermer dans cette gigantesque prison.

Le Gryffondor relâcha un instant son bras épuisé pour souffler. Il savait très bien que s’était la suite qui s’annonçait plus difficile. Il observa ces barreaux enflammés qui faisaient paniquer ces ombres dans tous les sens. Cette prison illuminait le ciel noir… Après un dernier rappel pour être sur des mots, de l’intonation et la manière dont Bella avait prononcé le sort, il s’avança d’un pas.

« Scana Nædre. » lança-t-il.
Faisant ensuite comme l’avait fait la directrice, il s’avança vers la prison de feu et entoura un barreau avec sa main, lui provoquant une vive brûlure. Contrairement à la sorcière, la brûlure semblait se propager, continuant le long de son bras jusqu’à arriver à son épaule pour finalement s’étendre sur ton son tronc. Cette brûlure, en plus de ses douleurs précédentes, lui arrachèrent un gémissement, cela était plus fort que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Dim 15 Juin - 0:15

Pendue aux lèvres d'Egone, elle acquiesça à sa supposition.

- Moui..., ça me paraît une raison plus que valable, admit-elle en couvant elle-même ses hommes du regard. Ils ne sont donc probablement plus seuls à l'heure qu'il est..., se rassura-t-elle en pensant aux renforts possibles qu'ils avaient dû rencontrer.

Continuant à imbriquer les paramètres présents, la jeune femme espérait trouver le meilleur moyen pour attirer ces satanés spectres dans leur piège. Mais à peine eut-elle un semblant d'idée qu'Egone se lançait. Sortant de leur périmètre de sécurité comme si de rien était, elle le vit s'éloigner d'eux.

- Egone! hurla-t-elle en envoyant sa panthère à ses côtés pour le protéger comme elle le pouvait.

Les yeux emplis de stupeur elle regarda le jeune homme enfermés les détraqueurs dans une prison de feu avant d'offrir la paume de sa main à la puissance de la magie noire. Alors que l'ampleur du sort grandissait, elle pu voir de grandes lignes brûlantes se dessiner sur son bras jusqu'à son épaule. Les dessins engravés dans sa peau continuèrent à descendre sur sa poitrine. Les mâchoires scellées et sa baguette fortement enserrée dans sa main, la jeune femme observa Egone en cherchant un moyen quelconque de lui amoindrir cette douleur qui devait être insupportable.
Revenir en haut Aller en bas
Bella Serpe
Admin
avatar

Messages : 641
Date d'inscription : 08/12/2013
Age : 22
Localisation : Poudlard / Manoir Serpe

Feuille de personnage
Âge du personnage : 20 ans.
Caractère du personnage:
Capacité magique: Occlumens & Fourchelang.

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Dim 15 Juin - 13:27

Alors que le combat s'était déjà engagé, certains des mangemorts n'ayant pas encore quitté les lieux résolurent d'obtenir leur vengeance dès à présent, se jetant sur les aurors avec pour seuls armes, les chaînes qui le retenaient jusqu'à là. Avançant alors de quelques pas, la jeune femme se plaça aux côtés de Benjamin avant qu'un sourire provocateur étire ses lèvres:

- Je suis prête à parier ce que tu souhaites, que je pétrifie plus vite que toi, dit-elle d'un ton à la fois amusée et défiant. Concernant son immunité, je peux toujours arranger cela...

Annabella regardait certains de ses hommes qui même sans baguette, se débrouillait à merveille. Il fallait dire qu'ils étaient plus nombreux que les dociles chiens de Kendra, ce qui rendait la tâche simple. Prenant un air candide, la jeune chef tourna brièvement le visage vers l'ex auror:

- Que puis-je dire, nous sommes un couple très libre, répondit-elle avec un sourire narquois tandis qu'elle quittait à son tour la protection créer par le jeune homme.

Avançant de seulement deux pas, la jeune femme se posta devant les aurors pour la plupart déjà maîtrisait au sol par ses hommes. Adoptant un air faussement désolé, avec une moue qui collait parfaitement, elle joua avec sa baguette:

- Mes excuses pour cette réception peu chaleureuse..., dit-elle d'un ton navré avant qu'un sourire cruelle se dessine sur ses lèvres. Cependant, il faut avouer que ces derniers temps, on ne peut se fier à personne. Messieurs, reprit-elle à l'adresse de ses mangemorts en faisant apparaître un poignard dans les mains de chacun, tranchez leur la gorge.

Se détournant du spectacle qui allait suivre, et ne prêtant aucune attention aux protestations, Annabella s'approcha près de Benjamin, appuyant une main sur son épaule et se hissant sur la pointe des pieds avant de lui murmurer:

- Lorsque je parle de ces idiots d'aurors, sache qu'il ne s'agit nullement de pique envers toi. Je ne te considère plus comme tel depuis déjà longtemps..., souffla-t-elle avant de s'éloigner afin de laisser les derniers aurors vivant au jeune homme.



Levant les yeux au ciel, Orfeo se retint de soupirer devant son supérieur. Il ne savait pas pourquoi, mais il se doutait que tôt ou tard, Euridice lui demanderait d'entrer dans cet endroit. Le jeune lieutenant devait bien avouer que rien que de regarder la prison de loin, lui donnait déjà la nausée, comment sa chef pouvait-elle y être retournée sans dégoût ? En entendant la réponse du jeune second, la réaction d'Annabella ne lui paru plus toujours aussi insensé.

Néanmoins, la réponse d'Egone concernant la maîtrise des détraqueurs lui paru peu explicative. Alors qu'il se plaça en position de protection sans demander plus d'explications, il fit apparaître à la hâte son patronus afin de venir en aide à la jeune chef. Détournant le visage quelques secondes, il vit avec un certain effroi les marques qui étaient en train de se graver à la cire chaude, dans le corps du jeune homme. Après la stupeur, Orfeo se demanda un instant comment pouvait-on avoir idée de créer des sortilèges si douloureux.

Attendant patiemment, le jeune lieutenant savait qu'il ne pouvait rien faire, contrairement à ce qu'avait l'air de penser Euridice, il s'approcha lentement d'elle avant de poser une main sur son épaule:

- Nous ne pouvons rien faire, lâcha-t-il simplement. Employer notre magie pourrait le tuer, conclut-il tristement avant de retirer sa main de l'épaule de la jeune femme.

_________________

Admin

• Baguette: Roseau et sang de dragon 36 cm. Baguette capable d'utiliser la spiritualité comme une arme, symbole de la victoire dans le chaos. Puissante pour les sortilèges offensifs. •
Revenir en haut Aller en bas
http://nargols.forumactif.org
Egone Heartfield
Préfet de Gryffondor
avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 30/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : 17 ans
Caractère du personnage:
Capacité magique: Capable de voir les sombrales

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Dim 15 Juin - 13:47

Comme si cela ne suffisait pas, les brûlures s’étendait jusqu’à son autre épaule et jusqu’au cou.

« N’intervenez pas… Je ne connais pas les conditions de ce sortilège, je ne voudrais pas que vous soyez blesser ou que je sois tué bêtement… » insita Egone en serrant les dents.
C’est vrai qu’il ne connaissait pas grand-chose du sortilège qu’il avait tout bonnement copié de sa cheffe. Il ferma les yeux, pour essayer de penser à autre chose afin de passer un peu les secondes qui lui paraissaient une éternité en enfer. Finalement un mince fil bleu vint s’enrouler autour du poigner du Gryffondor puis du bras le reliant à la prison de feu. C’était fini. Alors que la cage commençait à se consumer, il se laissa retomber sur les genoux… Il ne pouvait plus faire grand-chose à présent mais au moins, ces détraqueurs étaient de leurs côtés pour le moment, leur assurant une grande sécurité.

« V-voilà… » souffla Egone.
Il sortit ensuite la fiole d’essence de dictame de sa main tremblante pour en verser au niveau de ses côtes pour réparer ses os brisés, une fumée verdâtre s’en dégagea non sans souffrance. Réparer des côtes n’était pas doux. Après une hésitation, il décida de ne pas soigner ses brûlures qu’il s’était infligé pour mettre les ombres dévoratrices d’âmes de son côté, cela pourrait bien risquer d’altérer son emprise sur eux. Il attendrait d’être rentré.
Difficilement, il se releva observa les détraqueurs qui semblait apaiser. Après un soupire il se retourna vers Euridice et Orfeo.

« Vous tenez vraiment à descendre ? » s'enquit-il en se mordant légèrement la lèvre.

Il avait promis à Bella qu'il remonterait et qu'elle serait en colère si elle le revoyait en bas, mais si Euridice et Orfeo souhaitait y aller, le mangemort ne pouvait pas se permettre de les laisser aller seuls, ils risqueraient de s'y perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Dim 15 Juin - 21:16

Le regard rivé sur Egone, la jeune femme sentit une main se poser sur son épaule.

- Nous ne pouvons rien faire... Employer notre magie pourrait le tuer, lui glissa Orfeo.

Baissant les yeux vers la main du jeune homme, elle se contenta d'acquiescer doucement, sachant qu'il avait parfaitement raison. Mais son cœur serré par ce qu'elle voyait ne pouvait s'empêcher de lui dicter une autre conduite.

A cet instant précis, Egone lui-même leur répondit qu'il ne valait mieux ne rien tenté, à cela la jeune femme répondit par un croisement de bras résigné, attendant anxieusement la fin de ce puissant sortilège. Subitement, elle observa la cage commencé de se consumer et l'agressivité des spectres de décroître. Une rumeur de victoire se répandit alors parmi les troupes des soldats Mangemorts et de l'Ordre confondus. Voyant que le jeune second tombait à genoux, la jeune femme ne perdit pas un seul instant et fonça sur lui.

- Egone, ça va, demanda-t-elle en l'examinant de toutes parts tandis qu'il se servait finalement de l'essence de dictame pour se soigner.

Visiblement revigoré et en bien meilleur état, la jeune femme pu constater que quelques couleurs rosées revenaient sur son visage dont le teint trop pâle l'avait inquiétée.


- Vous tenez vraiment à descendre, s'enquit-il.

La jeune femme tourna son visage vers Orfeo qui, elle le lisait sur son visage, redoutait sa réponse. Elle se releva lentement et se dirigea vers lui.

- Je compte descendre ramener ces deux têtes brûlées de gré ou de force, dit-elle l'air déterminé en se plantant devant lui. Mais jamais je ne te demanderai de me suivre là dedans, dit-elle en désignant le trou béant par lequel Bella était entrée et sortie. Comprend par là que tu es tout à fait en droit de refuser, Bella n'en saura rien, c'est un accord qui ne regarde que toi et moi. Et, de toute façon, je n'aurai aucune réticence à te confier mes hommes sur ce temps là.



Alors que les Mangemorts se jetaient avidement sur leurs assaillants, Benjamin tourna légèrement la tête vers Bella qui venait de se placer à son côté. Alors qu'elle défendait ardemment son second, le jeune homme ne pu s'empêcher de sourire.

- Un couple très libre ! s'exclama-t-il avant d'éclater de rire. Je vois ça oui! dit-il en hochant la tête. En tous les cas, je ne peux pas nier que ce n'était pas aussi transcendant qu'un baiser de détraqueur, lâcha-t-il cynique en repensant à cette aspiration glaciale qui lui avait pris plus que son souffle.

Suivant Bella de quelques pas, il l'observa donner aux Mangemorts de quoi achever leurs adversaires pour la plupart déjà bien amochés. Alors que le bruit des lames à l'oeuvre résonnait dans le couloir de pierre, Annabella s'approcha de lui pour lui glisser à l'oreille qu'elle ne souhaitait nullement offenser sa personne qu'elle estimait visiblement bien plus. S'éloignant de lui, elle lui laissa les derniers Aurors qu'il pétrifia un à un avant de tous les enfermer dans les cellules à la place des Mangemorts à présent libérés. Il prit bien soin de les enchaîner avant de refermer les lourdes portes métalliques derrière eux.

- Poursuivons, je pense que d'autres personnes ont hâte de sortir de cet endroit, dit-il le cœur soudainement empli d'un sentiment d'urgence en repensant à ce que devaient probablement endurer ces gens en ce moment.


Dernière édition par Euridice McMillian le Lun 16 Juin - 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bella Serpe
Admin
avatar

Messages : 641
Date d'inscription : 08/12/2013
Age : 22
Localisation : Poudlard / Manoir Serpe

Feuille de personnage
Âge du personnage : 20 ans.
Caractère du personnage:
Capacité magique: Occlumens & Fourchelang.

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Lun 16 Juin - 18:54

Prenant un air candide, tout en laissant un doigt frôler ses propres lèvres, un grand sourire étira les lèvres de la jeune femme qui ignora néanmoins la réponse du jeune homme concernant son présumé couple qu'elle formait avec Egone:

- Je sais, répondit-elle toujours aussi souriante avant de faire un clin d’œil plein de malice au jeune homme, je fais toujours cet effet !

S'étant retiré quelque peu, elle observa l'ancien chef enfermé des hommes qu'il avait probablement dû côtoyer, avant de les enchaîner comme de vulgaire pantins. Profitant du fait que Benjamin s'occupe des derniers aurors, la jeune femme ordonna aux détraqueurs d'entrer dans la cellule lorsque le père de son enfant, en sortit. En effet, quelques secondes plus tôt, elle avait noté que son sort s'affaiblissait en s'apercevant de la disparition de la marque que le feu lui avait laissé en souvenir.

Tandis que le sortilège prit fin, elle vit le jeune homme scellait la porte, laissant les aurors à la merci de détraqueurs affamés qui se jetèrent sur eux sans leur laisser le temps de chercher à se défendre, seuls les hurlements se firent entendre.

- Oups, murmura-t-elle tout en inclinant la tête, une moue innocente sur le visage dont seul le regard trahissait ses véritables sentiments. Tu as raison, répondit-elle à Benjamin en relevant brièvement la tête vers lui avant de quitter ce couloir d'où les supplications résonnaient.

Attrapant doucement le bras du jeune homme, elle le remit sur ses épaules avant de poser machinalement sa tête sur son épaule à lui, et de l'entraîner vers les prochaines et dernières cellules.


Lorsque la scène fut achevé, Orfeo laissa les deux chefs parlaient entre eux, et puis, il fallait avouer qu'Euridice avait l'air de mieux maîtriser les sortilèges de guérison que lui. Tandis qu'il écoutait d'une oreille distraite leur conversation, il ne pu retenir une expression de dégoût lorsqu'il entendit la question du jeune second. Cependant alors qu'il s'apprêtait à rétorquer qu'il n'en était pas question, il fut pris de court par la jeune femme qui assura le contraire.

* Franchement, ce n'est pas comme si Annabella n'était pas une grande fille, pensa-t-il en rechignant déjà à l'idée d'y entrer*

Soupirant en silence, il s'approcha d'eux avant de donner un violent coup de pied dans un caillou qui se trouvait là:

- J'y tiens pas spécialement, avoua-t-il en fuyant le regard de son supérieur. Mais j'en connais une qui n'hésitera pas à me torturer avant de me tuer si jamais je ne protège pas la jeune demoiselle, alors...

_________________

Admin

• Baguette: Roseau et sang de dragon 36 cm. Baguette capable d'utiliser la spiritualité comme une arme, symbole de la victoire dans le chaos. Puissante pour les sortilèges offensifs. •
Revenir en haut Aller en bas
http://nargols.forumactif.org
Egone Heartfield
Préfet de Gryffondor
avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 30/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : 17 ans
Caractère du personnage:
Capacité magique: Capable de voir les sombrales

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Lun 16 Juin - 20:03

Egone observa la petite grimace d'Orféo, mais il pouvait parfaitement le comprendre. Les mangemorts avaient toujours éviter Azkabhan et ses couloirs écœurant auxquels le second s'était habitué pendant son aventure pour libérer Benjamin... Enfin bon. Il n'allait pas être surpris de sa réponse mais Euridice le devança. Elle semblait déterminé à chercher ses deux amis.

Le Gryffondor ne put s'empêcher d'esquisser un bref sourire amusé mais n'ajouta aucun commentaire à cela.

« Très bien... Si tu l'accompagnes Orféo, tu n'auras pas de difficulté à trouver Mlle Serpe avec la marque. » dit-il.

Il se tourna pour regarder les sorciers qui profitaient que les détraqueurs soient calme pour se remettre un peu de leurs blessures et de leur fatigue. Egone regarda ensuite Euridice.

« Je me permet de diriger tes troupes pendant ton absence... Essayez de faire vite... »

Sur ces mots, Egone leur fit un rapide salut et s'éloigna, d'un mouvement de bras, il ordonna aux ombres de se positionner autour d'Azkabhan en cas de prochaine attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Lun 16 Juin - 21:18

Avançant à grandes enjambées, Benjamin fut surpris par le geste de Bella. Alors qu'elle mettait son bras autour de ses épaules, un léger sourire en coin se dessina sur ses lèvres. La pressant un peu contre lui, ils continuèrent à déambuler dans les couloirs d'Azkaban.

- Finalement, ces couloirs étroits et poisseux ont un certain charme, n'est-ce pas..., lâcha-t-il ironiquement.

C'est alors qu'ils arrivèrent finalement au dernier sous-sol.

- Nous y sommes ..., murmura-t-il.

Plaqué dos au mur, sa baguette en l'air, il fit signe à Bella de se placer de l'autre côté de la porte fermée.

- A trois on y va... Un... deux...


Attentive à la réaction du jeune homme, Euridice comprit que l'idée ne l'enchantait décidément pas du tout. Et en entendant sa réponse, elle ne pu s'empêcher d'afficher un léger sourire désolé.

- Je te promets, que nous ne serons pas longs... Un aller-retour, tout au plus..., promit-elle en plaçant une main ferme sur son épaule, espérant ainsi lui donner un peu plus de courage et d'enthousiasme.

Laissant Egone s'en retourner auprès de leurs troupes, Euridice s'avança jusqu'à leur belle porte d'entrée créée plus tôt par Annabella et se tourna pour attendre son acolyte.
Revenir en haut Aller en bas
Bella Serpe
Admin
avatar

Messages : 641
Date d'inscription : 08/12/2013
Age : 22
Localisation : Poudlard / Manoir Serpe

Feuille de personnage
Âge du personnage : 20 ans.
Caractère du personnage:
Capacité magique: Occlumens & Fourchelang.

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Mar 17 Juin - 13:45

Suivant des yeux la jeune chef qui partait déjà en direction de la crevasse formé dans le toit, il réprima un faible soupir de protestation avant de suivre les pas d'Euridice. Après tout, si elle y entrait, il n'allait tout de même pas avoir peur de quelques détraqueurs !

- Ne songe même pas à faire un aller-retour tout au plus, rétorqua-t-il en comprenant que la jeune femme voyait son escapade comme quelque chose de simple et rapide. Une fois entré là-dedans, n'espère pas les trouver du premier coup...


S'appuyant d'une main sur la paroi du creux, il s'y assit puis sauta directement sur le sol plus bas avant de tendre ses bras en l'air, afin de rattraper Euridice:

- Néanmoins, rien ne vous arrivera tant que je serais à vos côtés, Milady, plaisanta-t-il tout en s'inclinant légèrement comme on l'aurait fait dans le temps, avant de franchement rire tout en attendant que la jeune femme daigne descendre.


Tandis que la jeune femme se calait sans aucune gêne contre Benjamin, elle baissa le regard vers la paume de sa main, où toute trace de son sortilège avait à présent disparu. Un peu déçu par la rapidité avec laquelle ce sort s'achevait, elle se mordit la lèvre inférieur avant de relever la tête vers le jeune homme, écoutant ce qu'il lui racontait:

- A qui le dis-tu, répondit-elle narquoise. Qui ne trouverait pas de charme dans ce semblant de chambre aux allures SM, lâcha-t-elle avant d'arquer en sourcil tout en étant obligé de relever la tête si elle voulait voir les yeux du jeune homme.

Relevant avec difficulté qui reposait entre son buste et celui de Benjamin, Annabella s'appuya sur le jeune homme avant de lui retirer à son tour de la poussière qui recouvrait légèrement les cheveux clairs de l'ex auror. Tandis eu à peine achevé ce qu'elle avait entamée, la jeune chef se retrouva coller contre un mur, en face du jeune homme qui prenait déjà des allures de chef de combat. Fusillant Benjamin du regard qui n'en avait que faire et commencer déjà à compter:

- Comme si j'allais attendre ton trois, lâcha-t-elle narquoise avant de donner un coup de pied vif dans la porte qui s'ouvrit. Charmant, commenta-t-elle fatiguée lorsqu'elle vit une fois encore quatre hommes qui gardait les cellules à la place des détraqueurs qui se trouvaient à l'extérieur.

Relevant déjà sa baguette en entrant dans le couloir, Annabella jeta des maléfices afin d'en finir une bonne fois pour toutes avec ces fouteurs de troubles qui se trouvaient entre elle et ses hommes. Alors qu'elle évita un sortilège de mort, elle se mit contre un mur avant de libérer ses hommes de leurs chaînes et de leurs cellules, puis retourna à son combat.

_________________

Admin

• Baguette: Roseau et sang de dragon 36 cm. Baguette capable d'utiliser la spiritualité comme une arme, symbole de la victoire dans le chaos. Puissante pour les sortilèges offensifs. •
Revenir en haut Aller en bas
http://nargols.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Mar 17 Juin - 20:47

Alors qu'Orfeo la rejoignait enfin d'un air résigné, Euridice ne pu s'empêcher de relever la tête vers lui en entendant sa remarque. Elle se doutait que cette descente n'allait rien avec une partie de plaisir mais c'était pleine de bonnes intentions qu'elle avait voulu l'aider à lui faire passer la pilule plus facilement. Acquiesçant donc légèrement, la jeune femme s'écarta machinalement pour le laisser passer. Alors qu'elle allait lui emboîter le pas, elle fut surprise de le voir se retourner et l'attendre bras tendus pour l'aider à descendre. Écarquillant les yeux avant de froncer légèrement les sourcils d'un air méfiant, elle ne tarda pas à exploser de rire devant son petit numéro.

- Oooh mais je n'en demande pas tant de votre part mon cher, dit-elle en commençant à descendre doucement, la main nonchalamment posée sur la poitrine et les yeux levés vers le ciel. Surtout qu'en ce moment, c'est plutôt à moi de vous protéger, avec toutes ces fois où vous m'avez tirée d'un mauvais pas ! ajouta-t-elle en se penchant vers lui pour descendre.



Alors qu'il avait encore Bella dans ses bras, sa réponse concernant le décor alentour le fit franchement rire. Un peu trop même, vu l'endroit et la situation dans laquelle ils se trouvaient,  agissant comme si ils étaient à l'heure de la récréation. C'est donc avec une pointe de regret, qu'il avait mis fin à leur moment de complicité en s'apercevant brusquement que le danger pouvait surgir de derrière cette porte. Son instinct lui ordonnant à nouveau une certaine prudence, il s'était mis en position de combat, prêt à intervenir.

- Un... deux...

- Comme si j'allais attendre ton trois, lâcha Bella avant de donner un violent coup de pied dans la porte.

Bouche-bée, le jeune homme arqua un sourcil avant de vraiment comprendre ce qu'il se passait.

- Bella..., murmura-t-il furieusement avant de se précipiter à sa suite.
- Charmant, lâcha-t-elle à l'adresse des Aurors qui se trouvaient là.

S'abaissant soudainement, Ben eut juste le temps de voir arriver le maléfice de mort que la jeune femme venait d'esquiver et de se jeter sur le côté. Se relevant d'un bond, les cheveux un peu plus en bataille, il se mis à sa hauteur, avant de tourner légèrement la tête vers elle.

* Fais un peu plus attention... *

Pour se venger, il gela les deux derniers Aurors sur place. Et c'est donc avec un petit sourire vainqueur qu'il s'avança vers eux.

- 2-2 ! s'exclama-t-il en lui faisant un clin d’œil.


Dernière édition par Euridice McMillian le Mar 17 Juin - 21:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bella Serpe
Admin
avatar

Messages : 641
Date d'inscription : 08/12/2013
Age : 22
Localisation : Poudlard / Manoir Serpe

Feuille de personnage
Âge du personnage : 20 ans.
Caractère du personnage:
Capacité magique: Occlumens & Fourchelang.

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Mar 17 Juin - 21:26

Esquissant un sourire en coin, le jeune homme monta sur les gravas afin d'être plus proche d'elle. Une fois qu'il fut suffisamment prêt, Orfeo plaça doucement mais non moins fermement ses mains sur les hanches d'Euridice, puis la fit descendre d'un coup sur le sol. Etant redevenu plus grand qu'elle, il la retira ses mains puis se passa une main nonchalante dans les cheveux avant de dire:

- Nous devrions y aller dès maintenant, plus vite on rentre, plus vite on sort.

Sur ces mots, il dégaina sa baguette, la plaçant devant lui en incantant un lumos puis s'enfonça à son tour dans les sombres dédales de couloirs de la prison, vérifiant qu'Euridice le suivait.


Annabella n'avait encore jamais ouvert une porte de cette manière, et elle devait bien avouer qu'il n'était pas si aisé qu'on le pensait, ni aussi agréable. Se mordant la lèvre inférieur fortement, elle tenta d'étouffer un juron avant de faire comme si de rien était. Ignorant délibérément le ton réprobateur de son nouvel équipier face à son comportement, la jeune femme se détacha du mur avant de poser ses mains sur les hanches tout en adoptant un regard noir:

- Parfait ! Qui a lancé ce sort, demanda-t-elle énervée à l'adresse des deux aurors qu'elle avait en face d'elle. C'est déloyal de proférer un sortilège de mort sans même avoir son adversaire en face, même moi j'y ai pas recours, lâcha-t-elle comme si elle était en train de gronder les aurors. Mais, puisque vous ne savez pas viser, laissez-moi vous montrer..., souffla-t-elle avant de relever vivement sa baguette, fronçant les sourcils tandis que ses mâchoires se contractaient, Avada Kedavra !

Habituée au sortilège, elle n'eut nullement besoin de s'y reprendre à deux fois avant que le mortel sort aille frapper de plein fouet le premier auror, le laissant choir la face contre les dalles froides de la prison, en éliminant un. Restant immobile quelques instants face au second, elle croisa les bras sous sa poitrine avant d'incliner la tête:

- Tu préfères une mort rapide, ou plutôt lente et douloureuse, fit-elle semblant de demander avant de répondre elle-même à sa propre question d'un air satisfait. Lente et douloureuse, tu as raison, ça sera plus amusant, ajouta-t-elle avec un grand sourire comme une enfant dans un magasin de jouet.

Annabella transplana avec rapidité derrière l'auror qui lui restait, puis mit son avant-bras marqué contre la gorge de ce dernier qui commença à cruellement manquer d'air, et suffoquer. Alors que le temps de ses réserves d'oxygènes s'épuisait, la jeune femme lâcha prise avant de se placer devant:

- Sincèrement désolé... Je crois qu'en faite, je vais tester quelque chose d'un peu plus sanglant...,  murmura-t-elle à l'oreille du jeune homme, un ton doucereux aux lèvres.

Sans crier gare, la jeune femme lui trancha la gorge avant d'y enfoncer sa main, et d'en sortir quelques instants plus tard, la langue de ce dernier:

- Tu vas avoir du mal à crier après ça, lâcha-t-elle d'un ton moqueur qui indiquait qu'elle s'empêchait de rire mais qu'elle aurait voulu le faire.

Tombant à son tour face contre terre, l'homme perdit la vie à son tour avec la désagréable dernière sensation de se noyer dans son propre sang. Annabella se détourna du cadavre, et observa quelques instants ses mains pleine de sang:

-  J'avais oublié ce léger détails, constata-t-elle en n'essayant même pas d'essuyer ses mains sur sa jolie tenue. Pourtant, je ne me souviens pas de cette partie dans le film..., dit-elle plus pour elle-même en rêvassant.    

_________________

Admin

• Baguette: Roseau et sang de dragon 36 cm. Baguette capable d'utiliser la spiritualité comme une arme, symbole de la victoire dans le chaos. Puissante pour les sortilèges offensifs. •
Revenir en haut Aller en bas
http://nargols.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Mar 17 Juin - 22:23

Une fois ses pieds de nouveau sur le sol, la jeune femme lui sourit avant de le remercier, elle aussi, par une petite courbette.

- Dans ce cas, ne perdons plus de temps, dit-elle en sortant sa baguette avant de le dépasser à grandes enjambées.



Debout aux côtés de la belle, Benjamin ouvrit de grands yeux avant d'écouter le discours moralisateur de la jeune femme, qui le fit soudainement pouffer de rire au vu de la tête que tiraient ses deux interlocuteurs. Mais son réprobateur qui lui faisait afficher un aire plaisantin, s'effaça rapidement quand elle riposta violemment. Le corps du premier Auror s'effondra lourdement sur le sol. Alors que son regard suivait toujours sa chute, il fut surpris de voir avec quelle rapidité la jeune femme avait transplaner jsuqu'au second Auror, dont il pouvait presque sentir les tremblements jusqu'à lui. Lisant la détresse de l'homme dans ses yeux, il se revit impuissant, attaché au fond de sa cellule, face aux détraqueurs.

- Bella..., souffla-t-il en espérant qu'elle s'arrête.

Mais c'était peine perdue.

- Ce... ce n'était peut-être pas... nécessaire, finit-il par articuler en regardant s'écouler le sang de l'Auror. Mais de quel film parles-tu, demanda-t-il soudainement incrédule face à sa réaction insouciante.
Revenir en haut Aller en bas
Bella Serpe
Admin
avatar

Messages : 641
Date d'inscription : 08/12/2013
Age : 22
Localisation : Poudlard / Manoir Serpe

Feuille de personnage
Âge du personnage : 20 ans.
Caractère du personnage:
Capacité magique: Occlumens & Fourchelang.

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Mer 18 Juin - 11:10

Marchant prudemment,à l'affût de tout ce qui pouvait n'être pas normal, le jeune homme repensa soudainement à tous les entraînements imposé par sa supérieur, qui lui semblait complètement dérisoire à l'époque, aujourd'hui, il se dit que finalement elle avait peut-être eut raison. Alors qu'il était en train de repasser un de ses entraînements dans son esprit, il fut surpris en voyant soudainement la jeune femme lui passait devant, comme si de rien était.

Après le petit moment de surprise passé, Orfeo esquissa un sourire en remarquant les ressemblances entres les deux amies. Sans s'interposer plus, il la suivit d'un pas rapide, jusqu'à atteindre les sous-sols.

- Attends... Il faut prendre à gauche, dit-il en tentant de localiser où était les deux têtes brûlés grâce à sa marque. Je crois qu'ils sont dans les bas-fonds de la prison.


Tandis qu'elle lâcha d'une manière plus que nonchalante, la langue du jeune homme qu'elle tenait encore entre ses mains, quelques mètres plus loin, Annabella ne pouvait s'empêcher de regarder la nouvelle technique de meurtre qu'elle avait mis au point. Inclinant légèrement la tête sur le côté, elle fit quelque pas, puis se pencha près du cadavre, relevant avec un doigt sanglant, le menton du jeune homme afin de mieux voir la plaie béante.

- Le meurtre n'est jamais utile Benjamin, il n'est là que pour me distraire, répondit-elle dans un soupir las avant de se relever et de se tourner vers le jeune père. Ce qui est en revanche est nécessaire est que lorsque Kendra Storm fera le déplacement pour venir voir le massacre, elle se décidera probablement à venir m'affronter en face plutôt que de m'envoyer ses sbires, lâcha-t-elle en crachant haineusement le nom de la chef.

Face à la réaction pourtant normal du jeune homme, Annabella ne put s'empêcher de penser à son acolyte qui lui, aurait probablement réagit de la manière dont elle attendait. Elle esquissa un sourire en songeant à l'équipe qu'ils faisaient tous les deux, intouchables. Néanmoins, en cet instant précis, elle n'était pas avec son second, mais avec le père de son fils. Effaçant alors son sourire, elle adopta à nouveau une expression fermé, puis regarda le jeune homme en relevant ses mains en signe d’abdication, mais lorsqu'elle se rendit compte qu'elle n'avait pas retiré le sang, elle les fourra vite derrière son dos:

- Il faut bien que je me ré-invente de temps à autres, où ils ne me craindront plus, conclut-elle en tentant de se souvenir du nom du film visionné quelques jours auparavant. Mh... Saw, il me semble. Ça je t'avoue que les Moldus sont véritablement doués pour les tortures !

_________________

Admin

• Baguette: Roseau et sang de dragon 36 cm. Baguette capable d'utiliser la spiritualité comme une arme, symbole de la victoire dans le chaos. Puissante pour les sortilèges offensifs. •
Revenir en haut Aller en bas
http://nargols.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Mer 18 Juin - 19:35

Alors qu'ils atteignaient finalement les sous-sols, la jeune femme fut interpellée par Orfeo. Se stoppant net pour l'écouter, elle se détourna légèrement vers lui afin de toujours avoir un œil sur ce qu'il se passait dans l'autre couloir.

- Attends... Il faut prendre à gauche. Je crois qu'ils sont dans les bas-fonds de la prison.

Observant sa marque avec curiosité, elle repensa à tous ces Mangemorts qu'ils avaient arrêtés à l'Organisation et à leurs histoires. Tous avaient dû commettre un acte barbare pour l'obtenir... Relevant les yeux vers lui, elle se demanda ce qu'il avait bien pu faire pour devenir Mangemort mais surtout pour atteindre le statut de lieutenant.

Laissant ses questions en suspens, elle entendit un bruit dont l'origine inconnue attira vivement son attention. Se baissant légèrement avant de faire un pas de côté pour mieux voir dans le couloir opposé, elle souffla :

- Ça m'a tout l'air de venir de là-bas ..., dit-elle en désignant la pénombre du fond du couloir qui les empêchaient de voir distinctement de quoi il en retournait exactement. Qu'est-ce qu'on fait, lui demanda-t-elle.



Regardant la jeune femme examiner les deux corps, Benjamin ne pu s'empêcher de lever les yeux au ciel. Cette contemplation macabre lui glaçait les sangs et les dires de Bella encore plus.

- Pour me distraire, moi, j'ai la télé..., lâcha-t-il ironiquement avant de laisser échapper un petit soupir lui aussi.

Mais face à la réelle intention de la jeune femme, le regard de Benjamin se fit plus intéressé avant de franchement éclater de rire.

- Tu-tu crois sincèrement que c'est le genre de chose dont Kendrä Storm se soucie, demanda-t-il sincèrement avant de repartir dans un fou rire plus cynique que nerveux.

Se passant les mains sur ses joues et son menton, il secoua légèrement la tête.

- Annabella..., reprit-il sérieusement. Ce genre de choses ne l'atteignent pas ! Elle n'hésite même pas à faire envoyer elle-même ses propres hommes à Azkaban ! s'esclaffa-t-il.

Secouant toujours légèrement sa tête de gauche à droite, l'air de ne pas y croire, Benjamin fit quelques pas dans le vide. Mais l'énonciation de ce film dans la bouche même de la jeune femme le fit pouffer de rire.

- Il faudra qu'on revoie ta culture cinématographique moldue, finit-il par lui dire simplement, les derniers événements l'ayant quelque peu refroidis.
Revenir en haut Aller en bas
Bella Serpe
Admin
avatar

Messages : 641
Date d'inscription : 08/12/2013
Age : 22
Localisation : Poudlard / Manoir Serpe

Feuille de personnage
Âge du personnage : 20 ans.
Caractère du personnage:
Capacité magique: Occlumens & Fourchelang.

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Mer 18 Juin - 20:24

Tournant le visage vers la jeune chef pour s'assurer qu'elle avait entendu sa remarque, il fut surpris de voir qu'elle détaillait sa marque avec un intérêt des plus grands. Alors qu'il allait lui demander ce que sa marque pouvait bien lui inspirer, il fut interrompu alors qu'il entrouvrait ses lèvres, par la remarque d'Euridice concernant les bruits provenant d'à côté. Il fit quelques pas en arrière, fronçant les sourcils face au bruit qui se rapprochait:

- Il me semble que nous n'avons pas trente-six solutions, nous allons devoir faire face, déclara-t-il en se plaçant devant afin qu'un mauvais sort ne se perde pas.

Avançant lentement dans le couloir, il se mis dos au mur, ne laissant dépasser que sa tête afin d'observer la scène. Des aurors étaient en grande discussion, des chefs de section à ce qui paraissait, envoyé dans le but de faire cesser le massacre. Intérieurement, le jeune homme se demanda de quel massacre pouvaient-ils bien faire allusion car ils n'avait commis aucun actes barbares dont évoqués les hommes. Néanmoins, il n'était visiblement pas sage de vouloir défier ces hommes qui restaient, plus nombreux qu'eux.


Face à la réplique piquante du jeune homme qui semblait réellement troublait par le spectacle, elle l'observa en arquant un sourcil avant de répliquer à son tour:

- Je pourrais employer milles et une raisons pour lesquelles je me satisfais de cette distraction, mais je ne suis pas certaine que tu les comprendrais. Après tout, tel n'est pas ta nature, dit-elle calmement sans ton condescendant ou qui aurait pu laisser présager qu'il s'agissait d'un reproche. Et puis, Ethan monopolise l'écran plat du manoir, lâcha-t-elle résolue.

Tandis que la jeune femme mettait déjà la main sur sa baguette, incantant un sortilège capable de lui retirer le sang poisseux qu'elle avait sur les mains, elle écouta avec attention les paroles du jeune homme, souriant à presque toute. Décidément, cette femme n'avait donc aucune crainte ou faiblesse ? Pourtant, Annabella était prête à parier le contraire, ne doutant pas qu'elle parviendrait à la mettre à terre ainsi que Théodore.

- Nous verrons qu'elle attitude elle adoptera, reprit-elle en relevant un regard hautain envers le jeune homme, lorsque ce sera sa propre langue qui sera hors de sa bouche et que je la forcerais à s'étouffer à son tour dans son propre sang tandis qu'elle brûlera vive, lâcha-t-elle d'un ton dur rien qu'en songeant à ce moment où elle pourrait enfin faire mordre la poussière. Elle paiera très cher d'avoir enlever mon fils à ses propres fins.

Alors que la jeune femme rangeait sa baguette à sa place originel, à présent qu'aucune trace de ses meurtres n'étaient visible, elle se mit à rire face à la faible réplique de Benjamin. Faisant quelques pas, elle se retrouvera derrière le jeune homme. Annabella posa son menton sur l'épaule de ce dernier:

- Dois-je en déduire que Massacre à la tronçonneuse te plairait, conclut-elle d'un ton amusé et totalement insouciant.

_________________

Admin

• Baguette: Roseau et sang de dragon 36 cm. Baguette capable d'utiliser la spiritualité comme une arme, symbole de la victoire dans le chaos. Puissante pour les sortilèges offensifs. •
Revenir en haut Aller en bas
http://nargols.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Mer 18 Juin - 21:36

Lui emboîtant le pas, la jeune femme se plaqua également contre le mur, afin de pouvoir voir ce qu'il se passait. Presqu'aussitôt, Euridice reconnu quatre chefs de section ainsi que deux autres nouveaux. D'anciens amis qui lui avaient tournés le dos à elle autant qu'à Ben et qui n'avaient visiblement aucun scrupule à continuer dans cette voie. Hors d'elle, la jeune cheffe continua à les observer haineusement.

- Est-ce que ça te dérange, si je règle ce petit problème ? Je ne serais pas longue ...

Absorbée par son désir de vengeance et aveuglée par une rage mal contenue, elle se leva lentement prête à s'élancer vers eux.



Écoutant attentivement Annabella, le jeune homme acquiesça lentement avant de ne pouvoir empêcher un large sourire de se dessiner sur son visage.

- Ethan monopolise la télé, demanda-t-il incrédule.

Se mordillant la lèvre inférieure pour se retenir de rire.

- Au moins, je sais de qui il tient ça... , dit-il en se désignant nonchalamment, comme si de rien n'était.

- Nous verrons qu'elle attitude elle adoptera, lorsque ce sera sa propre langue qui sera hors de sa bouche et que je la forcerais à s'étouffer à son tour dans son propre sang tandis qu'elle brûlera vive. Elle paiera très cher d'avoir enlever mon fils à ses propres fins.

Interloqué au premier abord par son agressivité, le regard du jeune homme changea rapidement. Devenu plus doux car ce regard qu'elle avait sur lui, elle aurait pu le prêter à n'importe quelle lionne digne de ce nom protégeant son petit. Une pointe de fierté lui pinça le cœur et il songea que son fils ne risquerait décidément jamais rien entre ces mains. C'est sur cette pensée qu'il fut surpris de sentir Annabella contre lui, son menton posé sur son épaule.

- Dois-je en déduire que Massacre à la tronçonneuse te plairait ?

Laissant échapper un rire franc, Benjamin tourna son visage vers elle avant de lui caresser la joue du bout du doigt.

- Nous verrons... j'aurai peur de ne pas tenir le coup, fit-il en faisant semblant de trembler de peur.


Dernière édition par Euridice McMillian le Jeu 19 Juin - 11:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bella Serpe
Admin
avatar

Messages : 641
Date d'inscription : 08/12/2013
Age : 22
Localisation : Poudlard / Manoir Serpe

Feuille de personnage
Âge du personnage : 20 ans.
Caractère du personnage:
Capacité magique: Occlumens & Fourchelang.

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Jeu 19 Juin - 11:35

Alors qu'il allait se retirer, ne préférant courir aucun risque face à cette situation qu'il jugea comme délicate, il ne put faire comme il voulut en sentant que la jeune femme n'était pas du même avis. Relevant les yeux au ciel dans un soupir muet, il l'attrapa par le bras, la forçant à le suivre par la force. Une fois qu'ils furent assez éloignés du danger potentiel, il la dévisagea pour la première fois avec dureté:

- Tu m'excuseras, mais je n'ai nul envie de m'engager dans une mission suicide, lâcha-t-il froidement. Nous sommes ici pour les ramener dehors, et je compte bien achever cette mission au plus vite Euridice, même si je dois t'y emmener de force.

Alors qu'il lui relâchait le bras, il passa à côté d'elle avant d'emprunter les escaliers qui menait aux sous-sols, espérant que sa supérieur n'avait pas changé de place entre temps.


Penchant sa tête de gauche à droit à tour de rôle, elle cessa avant de faire une petite moue boudeuse. Un sourire malicieux se dessina sur ses lèvres quand elle entendit la remarque du jeune homme, se doutant que pour lui, cela ne pouvait que lui faire plaisir que son fils lui ressemble aussi. Alors que sa tête ne bougeait pas, elle passa son bras autour de la seconde épaule de Benjamin:

- Et tout aussi obstiné que son père, c'en est rageant, lâcha-t-elle dans un petit rire. En dépit du fait qu'il ne t'a encore jamais rencontré, il tient aussi beaucoup de toi. A commencer par cette fichu télé..., râla-t-elle dans un soupir de désespoir.

Tandis qu'elle pencha un peu plus la tête lorsque les doigts du jeune homme frôlèrent sa joue, elle se dit qu'il était peut-être temps de sortir de cet endroit ragoûtant. Déposant un bref baiser sur la joue au jeune homme, elle retira lentement sa tête avant de faire quelques pas, et de se retrouver devant lui. Tourner son visage afin de le voir, elle mis ses poings sur ses hanches avant de rire:

- Et dire que j'espérais être protégé par le grand Benjamin, lâcha-t-elle d'un ton faussement déçu avant de rire de plus belle encore. Ne t'en fais pas, continua-t-elle tout en revenant vers le jeune homme nonchalamment, je te protégerais, ajouta-t-elle avec un clin d’œil, ne pouvant s'empêcher de rire.

Cessant de rire, elle jeta un œil à la sortie avant de poursuivre:

- Il serait temps d'y aller, tu ne crois pas ?

_________________

Admin

• Baguette: Roseau et sang de dragon 36 cm. Baguette capable d'utiliser la spiritualité comme une arme, symbole de la victoire dans le chaos. Puissante pour les sortilèges offensifs. •
Revenir en haut Aller en bas
http://nargols.forumactif.org
Egone Heartfield
Préfet de Gryffondor
avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 30/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : 17 ans
Caractère du personnage:
Capacité magique: Capable de voir les sombrales

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Jeu 19 Juin - 15:53

Bien qu'Egone avait très envie de redescendre dans Azkabhan pour aider Euridice et Orféo, il savait qu'il serait bien plus utile en haut à diriger toutes les troupes présentes, les membres de l'ordre et ses propres hommes. Le Gryffondor avait déjà pleins de directives à leur donner mais il voulait aussi leur laisser un temps de repos à eux mais aussi un peu pour lui, les détraqueurs assurant leur sécurité. Il était épuisé. Il ne savait combien de temps il pourrait tenir avant qu'il ne soit inapte à combattre ou que son emprise sur ces ombres terrifiantes ne s'estompe.Ces derniers étaient toujours alignés autour du toit de la prison.

« Ceux qui vont mieux, mettez en place une cage en acier pour les détraqueurs, il nous en faut une très grande.» Somma-t-il après s'être approché d'un groupe.
Aussitôt trois mangemorts s'avancèrent, presque au garde-a-vous.

« Bien monsieur.» dirent-ils en coeur avant de s'y atteler.
Voyant qu'on écoutait ses ordres sans broncher, il commença à faire le tour pour voir l'état des troupes. Il marchait d'un pas vif et fier, ses blessures étaient presque entièrement guéris mais une certaine douleur persistait ainsi qu'une fatigue musculaire qui lui était inhabituel.

Soudain il vit une femme à terre, sa jambe était sans aucun doute cassé. Aussitôt le préfet s'accroupit d'elle et commença à la soigner grâce à différent sortilège avant d'aller lui rendre sa baguette qui était un peu plus loin. Alors qu'il allait lui demandé son état, quelques beuglement l'en empêchèrent. Des aurors avaient transplanés sur le toit...

Les sourcils froncés, Egone s'avança tout en ordonnant quelques détraqueurs de fondre sur les ennemis qui pensaient surement que ces ombres étaient de leur côté. Les différents hommes que le Gryffondor dirigeait, s'étaient aussitôt éloigné, remarquant que les ombres s'occupait très bien des Aurors. Mais le second de Bella savait que la roue allait tourné si les détraqueurs n'étaient plus de leur côté, surtout qu'il constatait déjà quelques difficultés à les contrôler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Jeu 19 Juin - 17:18

Stoppée en plein élan, la jeune femme serra furieusement les dents, finalement contrainte de le suivre en silence.

* Mais qu'est-ce que ... *

Rappelée à l'ordre comme une enfant qu'on gronde, elle détourna lentement le visage, essayant de calmer la rage qui la dévorait tout entière et lui montrant ainsi son accord tacite. Orfeo relâcha alors son emprise sur son bras et reprit ses recherches. Euridice savait qu'il était loin d'avoir tort mais elle n'en démordrait pas, ils paieraient tôt ou tard.

S'enfonçant toujours plus dans les dédales des couloirs de pierre de la prison, Euridice se contenta de rester parfaitement silencieuse, se concentrant davantage sur leurs recherches et les mouvements de son équipier qui ouvrait la route.


Le visage légèrement tourné vers la jeune femme, ses yeux balayant le vide alors qu'il écoutait ses paroles avec un léger sourire, Benjamin ressentit à nouveau le besoin urgent de voir son fils.

- J'espère pouvoir le voir bientôt alors, dit-il en souriant avant de sentir avec surprise la pression des lèvres de Bella sur sa joue.

Bouche-bée, il la suivi du regard avant de se mettre à la dévisager en hochant doucement la tête.

- Je suis vraiment désolé de te décevoir mais le rôle de jouvencelle en détresse me sied à merveille, se justifia-t-il ironiquement en passant ses mains grand ouvertes devant lui, comme s'il s'en imprégnait tout entier.

La minute de plaisanterie passée, il se reprit une expression plus sérieuse.

- Oui... retournons à la surface !
Revenir en haut Aller en bas
Bella Serpe
Admin
avatar

Messages : 641
Date d'inscription : 08/12/2013
Age : 22
Localisation : Poudlard / Manoir Serpe

Feuille de personnage
Âge du personnage : 20 ans.
Caractère du personnage:
Capacité magique: Occlumens & Fourchelang.

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Jeu 19 Juin - 18:50

Avançant toujours, le jeune homme tentait d'y voir plus clair parmi ces nombreux couloirs, où il était certain que d'autres s'étaient déjà égarés et y avaient perdu la vie. Malgré son allure vive, Orfeo était toujours anxieux face à la possibilité que la jeune femme aurait pu lui faire fausse route et rebrousser chemin pour accomplir sa vengeance. Tournant la tête de temps à autres, il vérifiait sa présence, et durant quelques secondes, son cœur cessait toujours de battre, retenant son souffle, avant qu'il notait sa présence.

- Tu vas bouder encore longtemps, lâcha-t-il après un long moment de silence qui s'était installé entre eux. Je ne voulais pas te brimer, mais t'éviter une mort lente et douloureuse...

Alors qu'il attendait la réponse de la jeune femme, il entendit une conversation en arrivant en bas de l'escalier en colimaçon. Visiblement deux personnes... Cette fois-ci, sûr de lui, il savait qu'il pourrait les maîtriser facilement, il enfonça la porte et pointa sa baguette entre les deux yeux de...

- Avadaa...

Le jeune homme se stoppa net dans son sort lorsqu'il vit que la personne sur qui il pointait sa baguette n'était autre que sa chef.


Arquant un sourcil, la jeune femme tenta de rester stoïque face à la théâtralisation de Benjamin, mais elle ne put réprimer bien longtemps un fou rire qui lui fit détourner la tête avant de regarder à nouveau le jeune homme, deux doigts posé sur sa bouche:

- Splendide, et tu permets que je fasse ton vaillant prince charmant venant te sauver sur son beau cheval blanc, répondit-elle toujours autant prise dans son fou rire tout en jetant un œil à ses biceps avec une moue de déception avant de revenir à Benjamin.

Parvenant enfin à trouver le moyen de faire cesser son fou rire, Annabella posa à nouveau un doigt sur sa bouche tout en remettant une mèche de ses longs cheveux en place. Tapotant sa bouche du bout du doigt, elle fit mine de réfléchir avant de taper sa main dans celle de Benjamin:

- Ce soir... Tu pourras parfaire ma culture cinématographique moldu tout en faisant la connaissance de ton fils, dit-elle avec un grand sourire innocent avant d'ajouter avec difficulté sentant déjà le fou rire revenir. En revanche, pense à faire un peu le ménage mon cher !

Alors que la jeune femme s'apprêter à ébouriffer les cheveux de Benjamin pour terminer sur ces notes complices, elle en fut incapable. Surprise par l'entrée fracassante d'Orfeo mais également du sortilège qu'elle l'entendait proférer, la jeune chef commençait à devenir légèrement effrayé par la baguette pointait sur elle jusqu'à ce qu'elle remarque la personne à l'autre bout de la baguette:

- Pose ça de suite, où c'est toi que je vais éviscérer comme une vulgaire poisson, Orfeo, lâcha-t-elle froidement en relevant déjà sa baguette vers le jeune homme.

_________________

Admin

• Baguette: Roseau et sang de dragon 36 cm. Baguette capable d'utiliser la spiritualité comme une arme, symbole de la victoire dans le chaos. Puissante pour les sortilèges offensifs. •


Dernière édition par Bella Serpe le Jeu 19 Juin - 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://nargols.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Jeu 19 Juin - 19:55

A nouveau concentrée sur leur tâche, la jeune femme scrutait l'obscurité environnante avec minutie et tentait de détecter le moindre bruit suspect. Mais la seule chose qui éveilla son attention fut les regards répétés que le Mangemort lui lançait.

- Tu vas bouder encore longtemps ? Je ne voulais pas te brimer, mais t'éviter une mort lente et douloureuse...

Surprise, la jeune femme ralentit légèrement le pas avant de lever les yeux au ciel.

- Je ne suis pas du genre à "bouder" non, si ça peut te rassurer, dit-elle en souriant. Je l'ai peut-être mal pris sur le moment, mais je suis bien forcée d'admettre que ta réaction était plus lucide que la mienne. Il est un fait certain que j'aurai commis une grave erreur en suivant ce que mon instinct me dictait !

Elle allait le remercier lorsque les événements s'accélérèrent subitement. En effet, la rumeur d'une conversation leur parvint et, se mettant sur ses gardes, la jeune cheffe suivit le mouvement. La baguette tendue, elle tomba nez-à-nez avec Benjamin et Bella.


Fort de sa réplique, Benjamin ne pu réprimer un franc sourire face au visage lumineux de la jeune femme, qui visiblement prenait plaisir à converser avec lui. Avant de finalement entendre sa proposition.

- Ce soir ! Vraiment, demanda-t-il sincèrement avant d'entendre la fin de sa réplique.

Plaquant subitement une main sur son coeur.

- Touché, s'écria-t-il en faisant mine d'abdiquer. Okay... j'arrangerais ça.

Mais c'est à ce moment très précis que deux silhouettes firent brusquement irruption. Son expression de stupeur fit alors place à un grand sourire.

- Euridice !
Revenir en haut Aller en bas
Bella Serpe
Admin
avatar

Messages : 641
Date d'inscription : 08/12/2013
Age : 22
Localisation : Poudlard / Manoir Serpe

Feuille de personnage
Âge du personnage : 20 ans.
Caractère du personnage:
Capacité magique: Occlumens & Fourchelang.

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Ven 20 Juin - 15:16

Lâchant dès aussitôt sa baguette qui alla rencontrer le sol, Orfeo garda les mains relevé en l'air en signe d'abdication face à la femme en face de lui. Avalant difficilement sa salive face à la menace de sa supérieur, il bégaya tant bien que mal, sachant que cette fois-ci elle ne lui ferait aucun cadeau. :

- J'ignorais totalement... Je pensais que vous étiez des aurors, nous en avons rencontré en haut..., tenta-t-il de s'expliquer, sachant que toute tentative était vaine de toute manière.

Jetant un coup d’œil nerveux à Euridice, il songea qu'il ne devait vraiment pas en menait large et paraître totalement pathétique. Détournant le visage, il regarda le sol, espérant éviter ainsi une punition aussi douloureuse que la fois passé.


La posture bien droite, la colère grondait déjà en elle lorsqu'elle sentit malgré elle ses doigts resserraient leur emprise sur le bout de bois que tenait la jeune femme. Alors que son regard se fit des plus froid, et que ses mâchoires se contractaient, il ne lui fallut qu'une poignée de seconde pour que la sentence tombe:

- Endoloris, souffla-t-elle doucereusement tout en gardant une attitude des plus fière face à son mangemort qui tombait déjà à genoux sous le coup de la douleur. La prochaine fois, je suis certaine que tu seras plus vigilant, lâcha-t-elle en articulant bien chaque fois sur un ton des plus durs.

Abaissant sa baguette à la suite de sa punition, la jeune chef savait qu'il n'y avait nul besoin de réitérer son geste car il n'oserait pas lui renvoyer la pareil. Annabella fit quelques pas en avant, jusqu'à se poster devant son lieutenant qui avait préféré rester au sol tant qu'elle ne lui avait pas autorisé de se relever. Retournant sa tête une minute vers Benjamin, elle prit le temps de lui répondre:

- Vraiment, confirma-t-elle. Et j'espère que tu connais de très bonnes histoires, sinon il dormira jamais, ajouta-t-elle d'un ton plus doux que celui employé pour Orfeo, mais cette fois-ci aucun sourire n'accompagnait ses paroles.

Son regard se posa à nouveau sur son mangemort, serrant les poings, elle se mordit la langue avant de poursuivre:

- J'ose espérer que tu as pris soin de ramener Egone au Manoir vu ton incapacité à desceller de véritables ennemis, demanda-t-elle froidement.

Face à la réponse négative du jeune homme, la colère se hissa d'un cran au dessus, si bien qu'elle le gifla.

- Es-tu complètement incapable ou bien stupide ! Nous réglerons cela en rentrant au Manoir, ajouta-t-elle en tâchant de reprendre contenance et de se calmer.

Ce fut sur ses mots qu'Annabella sorti hâtivement de la pièce pour remonter les escaliers, et enfin ramener Egone dans un endroit où il pourrait recevoir des soins.

_________________

Admin

• Baguette: Roseau et sang de dragon 36 cm. Baguette capable d'utiliser la spiritualité comme une arme, symbole de la victoire dans le chaos. Puissante pour les sortilèges offensifs. •
Revenir en haut Aller en bas
http://nargols.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Ven 20 Juin - 22:37

Lorsqu'Euridice aperçu finalement devant elle les visages de Ben et Annabella, elle ne pu réprimer une exclamation de joie alors qu'un intense sentiment de soulagement l'envahissait toute entière.

- Enfin vous voilà ! s'écria-t-elle en abaissant prestement sa baguette. On...

La jeune femme n'eut pas le temps de finir sa phrase, interrompue par la soudaine altercation entre la Maître Mangemort et son lieutenant. Stupéfaite, elle ne pu s'empêcher de dévisager Annabella dont le comportement dur et froid à l'égard du jeune homme la faisait frémir.

* Pourquoi n'est-elle pas simplement heureuse de nous revoir, dans une situation pareille ? *

Du coin de l’œil, elle observa le jeune homme lâcher sa baguette et tenter de s'expliquer tant bien que mal à sa supérieure. Même si elle savait que cette histoire ne la regardait pas et qu'Orfeo était assez grand pour se défendre seul, Euridice n'appréciait guère l'idée de rester à l'écart et de le voir se faire disputer pour un incident mineur. Mais sachant parfaitement qu'Annabella gérait ses hommes à sa façon et qu'elle ne pouvait se permettre d'intervenir, Euridice ne se permit que d'acquiescer lorsque le jeune homme parla des Aurors croisés plus tôt.

* C'est vrai... *

Malheureusement, cette explication n'avait pas l'air de lui être suffisante au vu de ce qui suivit.

- Endoloris.

Serrant violemment les dents et sa baguette dans le creux de sa main jusqu'à s'enfoncer un peu trop les ongles dans sa peau fine, Euridice se força à ne pas regarder Orfeo et encore moins Bella. Détournant vivement son visage, elle espérait arriver à contrôler ce soudain afflux de colère qui venait de lui prendre les tripes. Un effort qui lui fut presque surhumain lorsqu'elle vit Annabella le gifler.

* Non mais j'y crois pas ..., pensa-t-elle en plaquant son poing serré contre sa bouche aux mâchoires scellées. *

Prestement, elle passa une main discrète sur ses yeux desquels allaient s'écouler des larmes de rage et, soupirant légèrement, elle reprit rapidement contenance, espérant que Bella ne noterait pas son profond désaccord dans ses manières d'opérer. Fort heureusement, cette dernière s'en alla aussitôt, les laissant seuls derrière elle sans plus de cérémonie. Toujours tremblante, elle jeta un coup d’œil hésitant au lieutenant, ne sachant pas s'il trouverait humiliant qu'elle lui vienne en aide...

* Rooh et alors..., pensa-t-elle en haussant les épaules. *

S'abaissant vers lui, elle lui tendit une main pour l'aider à se relever et, de l'autre, pointa discrètement sa baguette sur lui pour lancer un "revigor", espérant ainsi qu'il se sente mieux après cet "endoloris", même si elle se doutait que c'était sûrement plus l'ego qui avait dû en prendre un coup.



Avant même que Benjamin n'ait pu prononcer le moindre mot, il s'arrêta net devant une Annabella visiblement outrée par le comportement de son subordonné. Le jeune Mangemort, apparemment gradé et donc expérimenté, tremblait comme une feuille face à sa cheffe qu'il n'osait même pas regarder dans les yeux. Visiblement très crainte, il tenta d'expliquer vainement son geste pourtant sans conséquence aucune. Mais Annabella n'était apparemment pas de cet avis car le châtiment qui suivit montrait très clairement le fond de sa pensée. Un acte qui le fit lui-même déglutir à grand peine, surtout quand il pensait que cet homme faisait partie de son propre camp.

* Enfin... les Aurors ne sont pas beaucoup mieux, se surprit-il à penser. *

Sur ces entrefaites, la jeune femme se tourna vers lui.

- Vraiment. Et j'espère que tu connais de très bonnes histoires, sinon il ne dormira jamais.
- Ah... euhm, dit-il en quittant vivement le jeune Mangemort du regard. Euhm oui, oui bien sûr que j'en connais. Et je suis même sûr qu'il va les apprécier, dit-il sur un ton beaucoup plus neutre que celui qu'on lui connaissait habituellement.

Sur ces mots, la jeune femme s'en retourna à son lieutenant, s'inquiétant pour son second. Mais même si il pouvait comprendre son inquiétude et sa déception, il ne cautionna pas cette gifle qu'elle lui donna brutalement. Prêt à lui attraper le poignet si l'envie lui en reprenait, il fut soulagé de la voir finalement tourner les talons pour rejoindre le toit.

- Sinon..., dit-il en voyant Euridice s'occuper du Mangemort. Heureux de vous revoir..., dit-il en essayant de détendre un peu l'atmosphère.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Trahison et désillusion.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» La désillusion a un gout de trahison
» Un trahison qui n'a jamais éxister
» [Trahison] - Fayom 27-05-1459 [coupable]
» Trahison : extrait en exclusivité
» Fidélité ou trahison [Az']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nargols :: Ministère de la Magie-
Sauter vers: