Nargols

Alors que les deux figures emblématiques du Monde Magique ont perdu la vie, les Aurors ainsi que les Mangemort continuent de s'affronter sans vergogne dans une lutte enragé pour le pouvoir trop peu tempéré par l'Ordre. Et toi, dans quel camp te situes-tu?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Trahison et désillusion.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Egone Heartfield
Préfet de Gryffondor
avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 30/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : 17 ans
Caractère du personnage:
Capacité magique: Capable de voir les sombrales

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Mer 11 Juin - 21:55

Egone pressa autant qu'il le pouvait le pas, le poing serrer sur sa baguette qu'il ne quittait plus depuis son entrer à Azkabhan. Rassuré par la voix de Bella en haut des escaliers, il poussa un léger soupire. Il regarda par la suite Benjamin, il semblait bien attaché à la cheffe des mangemorts et vice-versa.

Les paroles de l'ex-Auror arracha le Gryffondor de ses pensées. Il le détailla, qu'à moitié convaincu bien qu'il savait parfaitement que Ben avait raison.

« Mmmh... Tu as raison. » se résigna Egone.

Sans perdre un instant, pour ne pas laisser sa supérieur seule plus longtemps, il grimpa sur le dos de Benjamin avec difficultés. Il arriva tout de même à ne pas lâcher un gémissement lorsqu'il avait sentit une de ses côtes cassé, griffer avec tendresse l'un de ses muscles. Le jeune préfet poussa un nouveau soupire et releva sa baguette, prêt à l'utiliser en cas d'attaque.

« J'pense que c'est bon... »affirma-t-il doucement après avoir assurer sa position sur le dos de l'ex-Auror.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Mer 11 Juin - 22:22

Benjamin chargea prestement Egone sur son dos et s'empressa de gravir les escaliers aussi rapidement qu'il lui était donné de le faire. Une pensée de gratitude lui traversa finalement l'esprit lorsqu'il repensa aux semaines d'entrainement qu'ils avaient passés dans les montagnes et où ils avaient dû improviser des missions de sauvetage aussi éreintantes que celle qu'il vivait actuellement.

Arrivant finalement au sommet, il se hâta de rejoindre la jeune femme d'un pas confiant.

- La sortie ne doit plus être très loin, déclara-t-il en entendant la forte rumeur des combats qui avaient lieu juste au-dessus de leurs têtes.
Revenir en haut Aller en bas
Bella Serpe
Admin
avatar

Messages : 642
Date d'inscription : 08/12/2013
Age : 22
Localisation : Poudlard / Manoir Serpe

Feuille de personnage
Âge du personnage : 20 ans.
Caractère du personnage:
Capacité magique: Occlumens & Fourchelang.

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Mer 11 Juin - 22:33

Même si le jeune homme n'en parlait, tout comme Euridice, il trouvait que cette mission au sein de la prison même, s'éternisait un peu trop à son goût. Lorsque sa supérieur avait parlé de pénétrer dans la tour et d'en délivrer un auror, il s'était attendu à ce que cela soit rapide étant donné qu'ils n'étaient entré qu'à deux. Il s'était lourdement trompé...

- Je ne pense pas que nous avons le choix, répliqua-t-il en voyant à son tour le nombre de détraqueurs augmenter au dessus de leur tête. Reste près de moi, intima-t-il à la jeune femme avant de lancer un incendio vers les sombres créatures.

Tout en prenant délicatement le bras d'Euridice, il la plaça dos à lui afin que tout deux soit plus efficace dans leurs sortilèges mais aussi dans le but de lui éviter une possible mort.  


En entendant la réplique de Benjamin, un sourire éclaira le visage de la jeune femme qui répondit du tac au tac:

- Il n'y a aucun risque ces abrutis sont bien trop lent pour mo...

Annabella ne put terminer sa phrase, n'ayant pas prêté attention à ce qui se passait autour d'elle, elle n'avait pas vu le groupe d'auror fondre sur elle et les détraqueurs non averti n'avaient pas plus défendu leur territoire qu'elle. Propulsée contre le mur qu'elle se prit de plein fouet, elle retomba sur le sol, face contre terre. Ayant eut le souffle coupé un instant, elle toussota avant de retrouver sa respiration. La jeune femme s'appuya sur ses coudes en relevant la tête vers les aurors, très en colère:

- Aoutch, lâcha-t-elle froidement tandis que ses mâchoires se contractaient déjà par la colère qui montait en elle.

Furieuse, la jeune chef vit du coin de l’œil ses deux compagnons s'extirper de l'escalier poisseux. Se relevant vivement, elle épousseta dans un geste théâtrale les manches de sa veste poussiéreuse tout en inclinant le visage tandis que son regard se dirigeait déjà vers les individus en question. Les yeux verts de la jeune femme n'avaient encore jamais paru plus froid qu'à ce moment précis.

- Là, il va y avoir du sang, lâcha-t-elle d'un ton aussi glacial que l'atmosphère.

Transplanant vivement derrière un des hommes, elle tendit sa main vers une chaîne qui prit soudainement vie lorsqu'elle fit un geste vif vers l'homme en question. L'arme mortel alla s'enrouler avec vivacité sur la gorge du premier auror qui tenta vainement de la retirer. Peine perdu, il ne mit pas longtemps à tomber sur le sol, son corps inerte, le visage à jamais figé dans une expression d'horreur.

- Idiot, et facile à tuer, décidément vous n'avez d'auror que la réputation, lâcha-t-elle moqueuse avant de rire puis de transplaner à nouveau, son jeu favori.

_________________

Admin

• Baguette: Roseau et sang de dragon 36 cm. Baguette capable d'utiliser la spiritualité comme une arme, symbole de la victoire dans le chaos. Puissante pour les sortilèges offensifs. •
Revenir en haut Aller en bas
http://nargols.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Mer 11 Juin - 23:40

Écoutant Orfeo d'une oreille attentive, ses yeux scrutaient les créatures qui emplissaient le ciel. Enserrant fortement sa baguette, la jeune femme observa le nuage noir s'enflammer brutalement sous le sortilège d'Orfeo.

- Encore un coup à s'enflammer tout ça, ne pu-t-elle s'empêcher de déclarer en notant presque malgré elle son goût visiblement prononcé pour le feu.

Alors qu'ils se mettaient dos à dos, Euridice dont la détermination reprenait le dessus, tourna légèrement la tête vers lui pour lui lancer :

- Cacherait-on des antécédents de pyromane, mon cher ?

Presque simultanément, elle contacta mentalement les membres de l'Ordre qui se battaient toujours avec acharnement contre les Aurors.

* Si nous voulons en sortir vivant, terminez au plus vite avec les membres de l'Organisation. Vous aurez besoin de toute votre concentration pour vous protégez des détraqueurs qui arrivent en masse..., leur dit-elle rapidement. *

N'attendant pas de réponse de ses soldats, elle en profita pour créer une puissante bulle de protection autour d'eux.


A peine arrivaient-ils enfin jusqu'à elle que Benjamin vit non sans horreur et rage qu'une troupe d'Aurors s'en prenaient violemment à elle. Hors de lui, il ne pu s'empêcher de diriger sa baguette sur les intrus pour les désarmer. S'avançant d'un pas résolu dans le couloir, il hurla :

- Ventus Maxima !

Les corps des Aurors non protégés pas un Protego furent violemment propulsés contre les parois de pierres glissantes.

- Personne ne s'approche d'elle, hurla-t-il. Finite Incantatem Rictusempra ! lança-t-il aux derniers encore sous protection.
Revenir en haut Aller en bas
Bella Serpe
Admin
avatar

Messages : 642
Date d'inscription : 08/12/2013
Age : 22
Localisation : Poudlard / Manoir Serpe

Feuille de personnage
Âge du personnage : 20 ans.
Caractère du personnage:
Capacité magique: Occlumens & Fourchelang.

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Jeu 12 Juin - 14:32

Alors que son sortilège s'abattait déjà avec violence sur les détraqueurs qui s'empressèrent de disparaître pour probablement mieux revenir plus tard, de nouveaux spectres arrivèrent, obligeant le jeune mangemort à réitérer la formulation d'un patronus.

- Aaah, dit-il avec un grand sourire avant de répliquer aussitôt, serait-on curieuse ?

Néanmoins le sourire provocateur du jeune homme s'effaça presque instantanément lorsqu'il vit que son attaque avait provoqué une arrivée massive de spectres:

- Eh merde, jura-t-il avant d'intensifier son sortilège. Disons chère demoiselle, que le feu demeure l'unique élément que ces saloperies craignent un tant soit peu, lâcha-t-il avant d'incanter cette fois-ci un sortilège plus puissant que le premier. Feudeymon !

Les flammes prirent soudainement vie dès leur sortie de la baguette d'Orfeo, et foncèrent droit sur les détraqueurs qui tentèrent d'éviter d'un côté le feu, et de l'autre, le patronus.


Tandis que la jeune femme ré-apparut dans un nuage de fumée noir, à côté des deux hommes, elle vit non sans une pointe de déception que Benjamin s'était chargé de ces anciens collègues. La laissant ainsi, sans jeux. Une moue faussement boudeuse se forma sur son visage alors qu'elle lança un regard à l'ex-auror, posant sa main droite sur sa hanche avant de placer son avant bras gauche sur l'épaule libre du jeune homme:

- Défendrait-on les demoiselles en détresse, lâcha-t-elle non sans une pointe de sarcasme avant d'éclater franchement de rire face à la situation qui lui rappela non sans raison, le comportement d'Egone.

Tournant son visage vers la voie à présent libre, elle n'eut besoin que d'un simple geste de la main pour envoyer les détraqueurs en éclaireur, l'assurant d'un périmètre dégagé pour Benjamin et Egone qui devait commencer à fatiguer tous les deux. Ils n'eurent besoin que d'une poignée de seconde pour revenir et assurer à la jeune femme de pouvoir repartir seule dans ses sombres couloirs. Annabella avait beau avoir certains talents comme l'avait souligné Benjamin, il n'empêchait pas qu'elle se sente démuni face à la situation.

Tapotant du bout de son index, sa lèvre inférieur, la jeune femme leva distraitement sa baguette vers les cellules environnantes où un cliquetis sonore ne tarda pas à se faire entendre. Quelques secondes plus tard, les portes s'ouvrirent en même temps, claquant contre les parois des murs crasseuses. Les menottes qui liaient poings et chevilles aux prisonniers, les empêchant de se défendre se dé-soudèrent également. En effet, bons nombres des hommes qui étaient enfermés à cet étage, était les siens qui s'étaient fait prendre au court de diverses missions, ils pouvaient encore servir.

Avec un sourire de satisfaction, Annabella se détourna d'eux pour suivre les détraqueurs, laissant la possibilité aux hommes enfermés de sortir si leurs états le permettait. Avant de disparaître dans un énième couloir qui ne menait on ne sait où, la jeune femme se tourna vers Egone, inclinant la tête:

- Essaie de tenir autant que tu le peux, nous ne tarderons plus à être de retour au Manoir pour te guérir, dit-elle d'un ton réellement impliqué et inquiet avant de s'engouffrer encore une fois seule, dans les allées d'Azkaban.

_________________

Admin

• Baguette: Roseau et sang de dragon 36 cm. Baguette capable d'utiliser la spiritualité comme une arme, symbole de la victoire dans le chaos. Puissante pour les sortilèges offensifs. •


Dernière édition par Bella Serpe le Jeu 12 Juin - 16:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://nargols.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Jeu 12 Juin - 15:04

Perplexe, la jeune femme regarda la masse noire et menaçante des ombres qui se volatilisa rapidement, probablement décimée par les flammes. Elle s'apprêtait à féliciter son allié lorsqu'elle vit avec horreur le nuage grouillant de spectres se mettre à réapparaître de plus belle et de plus en plus rapidement.

- Je vois ça oui... terriblement efficace, n'est-ce pas ? lâcha-t-elle en voyant les détraqueurs se mettre à fondre sur ses hommes sans pitié.

Observant la scène et recevant des appels à l'aide de ses hommes qui attendaient désespérément des ordres plus précis, une idée simple mais qui ne serait pas moins efficace lui vint à l'esprit.

- Unir nos forces..., pensa-t-elle à voix haute. Il faut unir nos forces! Rassemblez-vous tous et virez-moi ces satanés Aurors de ce toit une bonne fois pour toute !!! invectiva-t-elle à l'adresse des membres de l'Ordre.

Nourrissant davantage son patronus dont l'éclat et la vigueur prirent de l'ampleur, elle l'envoya sans plus attendre défendre ses équipiers situés un peu plus loin.

- Je te propose de nous joindre à la mêlée, si nous faisons dégager les Aurors restants, il ne nous sera dès lors plus aussi difficile de former un barrage à l'aide de tous nos patronus !



A l'instant même où Bella reparut, Benjamin fut soudainement empli d'un sentiment de soulagement intense qu'il ne s'expliquait pas vraiment. Le regard pétillant, il la dévora des yeux alors qu'elle venait à lui de sa démarche nonchalante. Notant cette délicieuse moue sur son visage, il ne pu s'empêcher de se mordre la lèvre inférieure avant de laisser apparaître un léger sourire en coin.

- Toujours prêt ma ptite dame ! lâcha-t-il en prenant en air de vieux cow-boy qu'il ponctua d'un clin d’œil complice, oubliant complètement que ce genre de cliché moldu ne signifierait tout bonnement rien à Annabella.

Alors qu'il se baissait pour soutenir Egone, Annabella envoya à nouveau les détraqueurs en éclaireur. Simultanément, elle se permit d'offrir une liberté inespérée aux prisonniers résidant à ce même étage. Voyant des hommes et des femmes commencés à pointer le bout de leur nez hors des cellules, Benjamin n'attendit pas plus longtemps pour reprendre le jeune bras droit sur son dos. Alors que l'ancien chef de section regardait s'éloigner Bella, il ressentit, à nouveau, son ventre se nouer.

- Bon sang, sois prudente ..., souffla-t-il pour lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Egone Heartfield
Préfet de Gryffondor
avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 30/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : 17 ans
Caractère du personnage:
Capacité magique: Capable de voir les sombrales

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Jeu 12 Juin - 19:58

Egone marche que montait Benjamin, il le sentait dans le moindre de ses muscles, pourtant il resta silencieux. Lorsqu'ils arrivèrent en haut, il eut l'abominable vision d'Annabella se faire attaquer. Bien que son esprit restait tout aussi vif, ses muscles, eux ne l'étaient plus. Avant qu'il ne put réagir, sa cheffe s'était déjà relevé et Benjamin avait déjà attaqué.

Le Gryffondor se maudissait de n'avait put intervenir à cause de ses blessures mais ce fut avec un petit sourire qu'il observa des alliés enfin libérer d'Azkabhan. Ils faisaient d'une pierre deux coups avant de regarder à nouveau Bella. C'était sans aucun doute qu'il tiendrait le coup, là n'était pas le problème à ses yeux.

« Je m'excuse d'être un poids pour le moment. » dit-il alors sans aucune autre formalité.

Le mangemort avait eut du mal à dire ces quelques mots, mais il les pensait sincèrement. Il baissa le regard vers Benjamin qui semblait bien tracassé alors que la cheffe des mangemorts s'éloignait pour assurer la suite du chemin.

« Je ne m'en fait pas pour elle, elle est prudente... » Affirma Egone bien qu'il aurait voulut être à ces côtés plutôt que sur le dos de l'ex-Auror.
Revenir en haut Aller en bas
Bella Serpe
Admin
avatar

Messages : 642
Date d'inscription : 08/12/2013
Age : 22
Localisation : Poudlard / Manoir Serpe

Feuille de personnage
Âge du personnage : 20 ans.
Caractère du personnage:
Capacité magique: Occlumens & Fourchelang.

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Jeu 12 Juin - 20:30

La jeune femme fixa son second droit dans les yeux, sans ciller alors qu'elle sentait par la même occasion l'appel de ses mangemorts qui se battaient en haut et commençait à faiblir sous l'arrivée massive des détraqueurs:

- Jamais tu ne seras un poids, quelque que soit la situation, dit-elle d'un ton dur et sans appel. Et puis... Je ne voudrais pas que tu meurs sans que je n'ai pu te donner la correction que tu mérites, ajouta-t-elle avec un grand sourire tout en se détournant déjà.

N'ayant même pas réellement entendu la supplication du jeune homme, Annabella s'était tout de même retournée vers lui pour une raison qui lui était inconnu. Un sourire confiant étira ses lèvres tandis qu'elle suivit ses alliés qui la menait au toit. Néanmoins son parcours n'était pas des plus simples, toujours attirés par des supplications ou des aurors à désarmer. Alors qu'elle franchissait un nouvel étage, la jeune chef réitéra son sortilège permettant de libérer une fois encore les divers prisonniers.

Alors qu'elle allait faire exploser les dalles du toit dans le but de s'extirper de cet horrible endroit, la jeune femme fut attiré par le bruit derrière elle. Son regard se fit plus confiant lorsqu'elle vit certains de ses hommes libérés qui l'accompagnait, ayant subtilisé pour la plupart les baguettes aux aurors tués par elle. Entourée par quelques uns de ses hommes et les détraqueurs sous son contrôle, la jeune femme envisageait à présent la sortie du fort, plus sereine.  


Observant l'effet de son sortilège, il se tourna après cette attaque vers les hommes qu'ils tentaient de diriger au mieux. Visiblement, ils maintenaient leur position en perçant même les lignes ennemis. Alors qu'il maintenait son patronus sans véritable problème, il songea que les entraînements qu'ils avaient reçus ne s'avérer que bénéfique.

- Libérez-moi ce périmètre, hurla-t-il à ses hommes tandis qu'il sentait non loin la présence de sa chef qui n'allait pas tarder à pointer le bout de son nez.

Donnant à nouveau son attention à la jeune femme, il arqua un sourcil tout en l'observant.

- Brillante idée, répondit-il simplement avant d'ajouter, tu devrais les laisser nous encercler, nous ne pourrions en sortir que vainqueur..., souffla-t-il à la jeune chef le regard pétillant par l'idée qu'il venait d'avoir.

_________________

Admin

• Baguette: Roseau et sang de dragon 36 cm. Baguette capable d'utiliser la spiritualité comme une arme, symbole de la victoire dans le chaos. Puissante pour les sortilèges offensifs. •
Revenir en haut Aller en bas
http://nargols.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Jeu 12 Juin - 21:19

En retrait à l'étage inférieur, Benjamin essayait d'user de ses dons de légilimens pour percevoir la moindre fuite possible en provenance de l'un ou l'autre de ses ennemis. Fort heureusement pour lui, la pensée parasite d'un des leurs trahit leur arrivée et Benjamin ne perdit pas de temps.

- Egone, prépare-toi... certains arrivent par derrière, souffla-t-il.

Se retournant, le jeune homme vit des Mangemorts sortir de leurs cellules. Certains d'entre eux en profitèrent pour ramasser les quelques baguettes de leurs anciens propriétaires Aurors, à présent décédés.

- Mesdames... Messieurs... appela-t-il poliment avant de s'éclaircir la voix. J'ai le plaisir de vous annoncer l'arrivée imminente d'une troupe d'Aurors en rogne ! Si le cœur vous en dit, vous pouvez vous contentez de fuir ! Mais je ne sais pas pourquoi, je pense que la seconde option vous plaira davantage..., dit-il en espérant éveiller leur intérêt.

Levant sa baguette en l'air, il s'écria :

- Qui veut leur faire payer ce qu'ils nous ont fait ?

Utilisant tout son charisme d'ancien leader, Benjamin espérait motiver cette troupe de bras-cassés, qui n'avait besoin que d'une seule chose, d'être secoués.

- Bon sang..., souffla-t-il à Egone. C'est pas que ça presse, mais il faut leur dire quoi à vos hommes pour qu'ils bougent leurs fesses ?



Alors que les membres de l'Ordre semblaient enfin reprendre le dessus sur les Aurors, elle continua à envoyer son patronus protéger ses hommes des attaques répétées des spectres.

- Les laisser nous encercler, demanda-t-elle déconcertée. Tu veux faire tuer nos hommes ou quoi ?! Je suis désolée, mais c'est trop risqué..., dit-elle en voyant ses équipiers visiblement affaiblis par la bataille qui faisait rage depuis trop longtemps déjà.

Son cerveau carburant à toute vitesse, la jeune femme essayait de peser le pour et le contre mais voyant qu'ils approchaient du seuil critique, elle plongea son regard dans celui d'Orfeo.

- Très bien lieutenant, on vous suit, déclara-t-elle finalement.

* Tout le monde se rassemble, laissons-nous encercler par les Aurors, communiqua-t-elle à ses hommes en fermant légèrement les yeux sous les palpitations que cette décision lui donnait. *
Revenir en haut Aller en bas
Egone Heartfield
Préfet de Gryffondor
avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 30/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : 17 ans
Caractère du personnage:
Capacité magique: Capable de voir les sombrales

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Jeu 12 Juin - 21:42

Egone hocha brièvement la tête et quitta le dos de Benjamin, il ne se voyait pas se battre sur son dos, bien qu'il ne soit pas totalement mobile à cause de la douleur. Il lui suffirait d'attaquer intelligemment et le tour était joué, il s'apprêtait à détruire le sol des escaliers lorsque le Gryffondor entendit l'ex-Auror essayer de donner des indications... Ce que le fait aussitôt rire.

Il se tourna vers ses hommes, relevant légèrement le menton bien que cela fut dur pour ses pauvres muscles.

« Je veux qu'un tiers parte avec Mme Serpe et que le reste s'occupe de décimer ces Aurors, compris ? » lança Egone ne laissant pas vraiment le choix à ses hommes contrairement à ce que proposait Benjamin un peu plus tôt.

« Oui !» répondirent les mangemorts écoutant soigneusement les ordres donnés par le second de Bella.

« Tu fais trop dans le discours et puis tu n'es qu'un inconnu pour eux, expliqua Egone avec un maigre sourire tout en visant le bout du couloir où les Aurors arrivaient. Confrigo. »

Démarrant le bal, Egone fit exploser l'ouverture blessant mortellement les premiers adversaires. Rapidement ils dégagèrent pour commencer la bataille. Les mangemorts bien que sonnés par leur emprisonnement plus ou moins vieux, n'hésitèrent pas à se fondre sur leur ennemi, la rage et la vengeance dans les yeux.

Revenir en haut Aller en bas
Bella Serpe
Admin
avatar

Messages : 642
Date d'inscription : 08/12/2013
Age : 22
Localisation : Poudlard / Manoir Serpe

Feuille de personnage
Âge du personnage : 20 ans.
Caractère du personnage:
Capacité magique: Occlumens & Fourchelang.

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Jeu 12 Juin - 21:46

Laissant la jeune femme réfléchir à sa proposition qu'il ne voyait que comme l'unique solution capable de les sortir de là, il ordonnait déjà le repli de ses hommes vers lui, espérant l'approbation d'Euridice. Lorsque cette dernière accepta finalement de s'en remettre à son expérience, il soutint son regard afin de lui prouver sa bonne foie:

- Nous n'avons cas leur envoyer une décharge si puissant, qu'ils seront propulsés dans les airs avant de retomber plus bas tandis que leurs crânes se fracasseront sur les rochers, expliqua-t-il tandis qu'il voyait ses hommes le rejoindre promptement, formant les lignes.

Le regard du jeune homme se fit plus confiant, mais également plus dur lorsqu'il vit les aurors s'approcher d'eux, croyant sincèrement qu'ils se repliaient.

- Soldats... Préparez-vous, lança-t-il à ses hommes en brandissant sa propre baguette.


Alors que la jeune chef donnait quelques instructions aux hommes qu'elle venait de délivrer de leur cellule, elle fronça les sourcils lorsque des bruits de pas se firent entendre, venant dans sa direction. Se plaçant devant ces cinq hommes, Annabella brandit sa baguette, ordonnant déjà aux détraqueurs d'être sur le qui-vive, déterminée à en finir avec eux une bonne fois pour toute.

Néanmoins, la jeune femme fut quelque peu décontenancé lorsqu'elle s'aperçut qu'il ne s'agissait que de mangemorts supplémentaire, probablement envoyé par son second. Elle fit rapidement un geste de la main afin de rapatrier les spectres vers elle, tout en abaissant sa baguette pointé vers eux.

- Où est Egone, demanda-t-elle sèchement sans même se donner la peine de faire preuve d'un peu de gentillesse.

Rapidement, un des hommes prit la parole pour l'informer que son second ainsi que d'autres étaient restés en bas afin de repousser une nouvelle attaque. Annabella hésita un instant devant la situation épineuse. Cependant, la jeune femme résolu de les laisser gérer cette attaque à leur guise, n'ayant pas réellement le temps de redescendre pour leur apporter son aide. Hochant la tête en signe d'approbation, elle informa ses mangemorts de sa décision puis se détourna d'eux afin de créer un passage encore inexistant.

- Bombarda Maxima !

Sitôt son sortilège formulait, une explosion retentit dans Azkaban, tandis que des pierres s'écroulaient lamentablement sur le sol, laissant un trou béant dans le toit de la tour. Ne perdant pas un instant, la jeune femme s'y hissa vivement, bientôt suivit de ses hommes...

_________________

Admin

• Baguette: Roseau et sang de dragon 36 cm. Baguette capable d'utiliser la spiritualité comme une arme, symbole de la victoire dans le chaos. Puissante pour les sortilèges offensifs. •
Revenir en haut Aller en bas
http://nargols.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Jeu 12 Juin - 22:23

S'étant  déchargé de son ôte, Benjamin observa le jeune bras droit prendre position face à ses hommes. L'écoutant donner ses indications avec tact, il ne pu s'empêcher de relever la tête vers lui avec une expression d'agréable surprise sur le visage. Un léger sourire vint s'afficher alors qu'il acquiesçait pour lui-même.

* Ce petit en a dans le ventre... je comprend un peu mieux le statut que lui confère Annabella, pensa-t-il en le dévisageant avec estime. *

Pourtant, lorsqu'Egone s'adressa à lui, son expression changea.

- Hein quoi... Moi ? Trop dans l'discours ? répéta-t-il en portant une main à son cœur de manière quasi-dramatique.

Vexé, il se planta devant le Mangemort avant de poursuivre :

- Un inconnu tu dis, hein ? Hum... non mais tu sais qui je suis, petit ? Tu sais que je suis un ...

*... un ancien chef de section Auror ...*

Se stoppant net dans son discours théâtral, il se mordit les lèvres en se disant qu'au fond, vu les circonstances et la situation dans laquelle il se trouvait, il n'était peut-être pas tellement utile de prévenir ces Mangemorts qu'il était un ancien Auror.

* Ouais ... *

- Euh, très bon boulot Egone, lâcha-t-il finalement en lui donnant une bonne tape dans l'épaule.

Alors que la première attaque du jeune bras droit avait fait de sérieux dégâts parmi les Aurors, Benjamin en profita pour prêter main forte aux Mangemorts.

- Sectumsempra Maxima ! lança-t-il en direction de deux Aurors qui tentaient de forcer le passage.


Alors que ses hommes ainsi que ceux d'Orfeo faisaient mine de se replier, la jeune femme voyant toujours les spectres s'approcher de plus en plus, se demanda si ils ne faisaient pas une belle erreur mais écoutant la stratégie du jeune homme, un sourire confiant s'afficha finalement sur son visage.

- Très bien mon lieutenant, lui dit-elle avec détermination, avant de mettre ses hommes au courant de la démarche à suivre.

Se tournant vers ses hommes, la jeune femme brandit également sa baguette en l'air.

- Membres de l'Ordre, préparez-vous ! A mon signal ...

La cheffe regardait tout autour d'elle, voyant l'ennemi se faire plus proche encore. C'est alors qu'une puissante déflagration se produisit, faisant trembler le sol sous leurs pieds. Profitant de cette soudaine diversion, Euridice hurla :

- Maintenant !


Dernière édition par Euridice McMillian le Lun 16 Juin - 19:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Egone Heartfield
Préfet de Gryffondor
avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 30/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : 17 ans
Caractère du personnage:
Capacité magique: Capable de voir les sombrales

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Jeu 12 Juin - 22:42

Egone fit un petit sourire à Benjamin assez amusé par ce qu'il disait. Au moins, il avait reprit du poil de la bête depuis qu'il avait quitté sa cellule.

« Plutôt doué.» acheva le jeune mangemort sachant parfaitement par quoi l'ex-Auror voulait terminé.

Le petit compliment sur la tache qu'il avait effectué le fit un peu plus sourire surtout en pensant que quelques heures auparavant, il ne l’appréciait guère. Par contre, la petite tape à l'épaule, bien qu'amicale lui arracha un léger gémissement qu'il avait eut du mal à retenir ne s'attendant pas à cela, puis pour ponctuer sa douleur, un tremblement venant du plafond. Le mangemort n'eut aucun mal à deviner qu'il s'agissait de leur porte de sortie qui avait été ouverte.

Egone fit un petit sourire.

« Dès que vous en avez l'occasion, bloquez le passage, je pense que nous allons pouvoir sortir. »annonça-t-il sans même prêter attention à l'ennemi dont le nombre faiblissait à une grande vitesse.

Le Gryffondor releva une nouvelle fois sa baguette, exécutant un Auror qui s'était sortit des gravas juste après le sortillège lancé par Benjamin.
Revenir en haut Aller en bas
Bella Serpe
Admin
avatar

Messages : 642
Date d'inscription : 08/12/2013
Age : 22
Localisation : Poudlard / Manoir Serpe

Feuille de personnage
Âge du personnage : 20 ans.
Caractère du personnage:
Capacité magique: Occlumens & Fourchelang.

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Jeu 12 Juin - 23:00

Un sourire carnassier se dessina sur les lèvres du jeune homme qui ordonna à ses hommes de suivre le mouvement, tandis que lui-même ne put s'y atteler sachant que s'il le faisait, les détraqueurs n'aurait eu aucune retenu pour les tuer. Cependant, alors qu'il faiblissait sous le nombre de spectres qui augmentait alors que son propre patronus commençait à s'évaporer dans les airs, il reçu une aide dont il ne s'attendait pas.

En effet, en relevant le regard, le jeune mangemort vit qu'il était dès à présent impossible pour les détraqueurs de mener à bien une attaque. Cherchant du regard la source d'un si puissant bouclier, il trouva la réponse plus loin en voyant Annabella ainsi que quelques hommes, qui retenait sans difficulté les détraqueurs. Le jeune homme pu se tourner vers les aurors, et mis à exécution son plan.



Etant plus ou moins parvenue à se hisser en haut, la jeune femme observa la situation qui lui semblait plus que critique. Tandis qu'elle se demandait comment ils avaient bien pu en arriver à ce stade, elle nota la présence des détraqueurs au-dessus de ses hommes qui n'attendaient qu'une erreur de la part de son lieutenant pour fondre sur eux.

Il ne lui fallut que peu de temps avant d'ordonner à ses hommes d'incanter leur patronus, et d'ainsi, porter secours à ses alliés qui se trouvait pris au piège. Alors que divers patronus corporelles s'élancèrent dans les airs, piégeant solidement les monstres, la jeune femme leva le regard vers ses propres détraqueurs qui flottaient toujours au-dessus de sa tête. Un simple geste de la tête suffit à faire comprendre aux créatures d'aller achever les survivants à cette chute.

Tandis qu'ils filèrent sans attendre, Annabella prit pour résolution de redescendre dans la prison alors que ces hommes restèrent pour donner un coup de main probablement bienvenue aux troupes d'Euridice. Après qu'un de ses hommes l'eut aidé à redescendre, la jeune femme entreprit de retourner sur ses pas non pas pour vérifier que les deux hommes s'en sortait convenablement, elle n'en doutait pas. En revanche, la jeune chef mangemort convoitait quelque chose qui était sous la garde des détraqueurs depuis trop longtemps à son goût.

Empruntant à nouveau les chemins qu'elle s'était elle-même frayé, Annabella passa devant son second qui combattait à la perfection malgré ses blessures. Confrontée aux pierres qui se dressait sur son chemin, les mêmes qu'Egone avait fait tombé, elle transplana sans problème de l'autre côté et s'enfonça à nouveau dans Azkaban.


_________________

Admin

• Baguette: Roseau et sang de dragon 36 cm. Baguette capable d'utiliser la spiritualité comme une arme, symbole de la victoire dans le chaos. Puissante pour les sortilèges offensifs. •
Revenir en haut Aller en bas
http://nargols.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Ven 13 Juin - 0:42

Benjamin n'avait pu s'empêcher de se retourner vers Egone pour lui lancer un regard qui en disait long sur sa façon de penser.

* Ouais bon, te fous pas trop de moi non plus... *

En ce qui concerne la tape sur l'épaule, elle était partie d'un bon sentiment. Aussi, quand il avait entendu le gémissement du jeune homme, Benjamin s'était retourné vers lui en grimaçant.

- Désolé, avait-il dit la mine désolée.

Alors qu'il levait sa baguette pour lancer un autre sortilège, Benjamin avait entendu la rumeur d'une puissante déflagration dont les effets firent trembler le sol et les murs tout autour d'eux. Comprenant qu'Annabella menait à bien sa mission de sauvetage en créant leur unique moyen de repli, ses lèvres s'étirèrent un en grand sourire vainqueur.

- Bon... finissons-en !

Attaquant les derniers Aurors qui se tenaient encore vaillamment debout, il déplaça les murs de pierre derrière eux afin de sceller l'entrée par laquelle ils étaient venus.

- C'est pas tout ça..., lâcha-t-il nonchalamment en époussetant un peu la poussière qu'il avait sur lui. Mais je vous laisse vous amusés, profitez-bien, lança-t-il à la cantonade en direction des Mangemorts qui s'avançaient de manière menaçante vers leurs ennemis repliés.

Le jeune homme s'en détourna prestement et se dirigea vers Egone.

- Allez, dernier tour avant de ne plus te sentir comme un assisté, plaisanta-t-il en faisant référence au sentiment d'impuissance que le jeune homme devait ressentir depuis qu'il lui était devenu impossible de se battre à 100%.

Mais c'est alors qu'il vit Annabella venir vers eux. A grands pas, elle passa comme si de rien n'était pour, à nouveau, s'enfoncer dans les entrailles d'Azkaban.

- Annabella, s'écria-t-il en la voyant disparaître. Elle est devenue complètement folle ou je rêve !

Le jeune homme s'élança à sa poursuite sans plus attendre. Tentant de la rejoindre dans les escaliers, il manqua tombé et se rattrapa de justesse à la rambarde de pierre.

- Bella, qu'est-ce qui te prend, continua-t-il en arrivant à sa hauteur. T'es complètement inconsciente ou quoi, demanda-t-il sérieusement en lui attrapant finalement le bras.



Alors qu'Euridice se battait avec ses hommes, poussant leurs derniers ennemis vers les rochers en contrebas, la jeune femme avait remarqué avec horreur la très nette perte de puissance du lieutenant face au nombre trop important des détraqueurs qui les assaillaient. Mais aussi soudaine qu'inespérée, un puissant bouclier apparu juste au-dessus de leurs têtes. Un soupir de soulagement la fit sourire.

- Annabella, murmura-t-elle en voyant la jeune femme entourée de Mangemorts visiblement tout juste sortis de leurs sombres cellules.

Presque malgré elle, un immense sourire illumina son visage avant qu'elle ne se dresse sur la pointe des pieds, espérant apercevoir Egone et surtout Benjamin.

- Mais où sont-ils, s'enquit-elle à voix haute, sa mine devenant inquiète au fur et à mesure que des pensées négatives prenaient le dessus sur elle. Pourquoi ne sont-ils pas avec elle ???

Malheureusement, elle ne pouvait pas quitter son poste dans l'immédiat, ses hommes nécessitant encore toute son attention et son soutien. Pourtant, lorsqu'elle vit Annabella du coin de l’œil attraper la main d'un de ses mangemorts pour redescendre dans les entrailles sombre et grisâtres d'Azkaban, la jeune cheffe, ne pu s'empêcher d'agripper le bras d'Orfeo.

- Mais qu'est-ce qui lui prend ?! Elle est folle, s'exclama-t-elle en le secouant brutalement.
Revenir en haut Aller en bas
Egone Heartfield
Préfet de Gryffondor
avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 30/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : 17 ans
Caractère du personnage:
Capacité magique: Capable de voir les sombrales

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Ven 13 Juin - 9:55

Egone fut quelque peu surpris par le regard de Benjamin. Il semblerait qu'il n'ait pas vraiment compris que le jeune homme le pensais réellement. Il continua de d'observer ses hommes vaincre sans aucun soucis les Aurors. Il n'eut aucun besoin d'intervenir plus que cela, les mangemorts se débrouillaient à merveille.

Face à la remarque de Benjamin, il ne put s'empêcher de pouffer.

« Assisté ? Je suis plutôt mobile pour un assisté... Mais tu es doué comme assistant !» ricanna-t-il avant de lancer un elctro à un Auror qui souhaitait attaqué un mangemort dans le dos. Il alla se fracasser contre le sol, tremblant encore malgré le fait qu'il soit mort.

Alors qu'Egone croisa Bella du regard, elle disparut l'instant d'après devant les ruines, sans aucun doute pour réapparaître de l'autre côté des gravas. Ecoutant la remarque de Benjamin, il ne prit pas vraiment le temps de répondre.

« Aidez les autres qui sont en haut, ils risquent d'en avoir besoin... » somma-t-il.

Sur ces mots, il transplana de l'autre côté des pierres. Il plaqua une main sur ses côtes du côté gauche, l'autre maintenant la baguette et avança le plus rapidement qu'il put essayant d'oublier ses douleur. Il ne pouvait laisser Annabella et Benjamin seul dans Azkabhan, déjà qu'à trois ils avaient eut quelques soucis.

Presque par miracle, le Gryffondor les rattrapa, quelque peu essoufflé, bien sur cela était grâce à Benjamin qui avait stoppé la cheffe des mangemorts.

« Les Aurors de la partie inférieur vont remonté, je sais pas ce que vous souhaitez faire, mais n'y allez pas seule !» déclara Egone, se doutant qu'elle ne repartait pas dans les labyrinthes d'Azkabhan sans aucune raison valable.
Revenir en haut Aller en bas
Bella Serpe
Admin
avatar

Messages : 642
Date d'inscription : 08/12/2013
Age : 22
Localisation : Poudlard / Manoir Serpe

Feuille de personnage
Âge du personnage : 20 ans.
Caractère du personnage:
Capacité magique: Occlumens & Fourchelang.

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Ven 13 Juin - 12:29

Tandis que le jeune homme aidait de son mieux Euridice, il tâcha de la rassurer sur les craintes qu'il sentait déjà montait en elle:

- Je suis certain qu'ils ne doivent pas être bien loin, elle ne partirais jamais sans son second, répondit-il serein, espérant ainsi transmettre son calme à la jeune femme qui s'inquiétait déjà trop à son goût.

Alors que le jeune homme se tournait vers ses hommes, leur ordonnant de se charger des détraqueurs, il vit avec stupeur que les spectres ayant suivi sa supérieur était en train de rentrer à nouveau dans la prison, calmement. Orfeo fut surpris de constater qu'elle était parvenu à s'en faire obéir, mais ne s'attarda pas dessus sachant qu'il en avait d'autres à maîtriser. Cependant, alors qu'il se détournait de sa chef et s'apprêter à lancer à nouveau son patronus, il sentit qu'on s'emparait de son bras pour le secouer avec vigueur.

Se tournant vers Euridice, il lui fit lâcher doucement prise avant de répliquer:

- Calme-toi, ils vont bientôt remonter et on pourra enfin partir de ce satané endroit. Et Annabella sait ce qu'elle fait, elle doit avoir une bonne raison, dit-il pour rassurer la jeune femme alors que lui même s'inquiétait à présent de ce qui pouvait bien pousser sa chef à y retourner.  


Alors que la jeune femme persistait à mettre son plan à exécution, elle ne s'était pas doutée un instant que les deux hommes allaient se détourner de leur mission pour la suivre. S'appuyant légèrement à la rambarde, elle descendait au niveau inférieur, certaine de pouvoir libérer tous ses hommes qui avaient été condamné à une triste fin. Cependant elle fut obligée de prêter attention à Benjamin lorsqu'elle sentit une pression qui retint son bras et qu'elle ne pu avancer davantage.

Annabella se retourna surprise, n'ayant pas entendu les premières remarques du jeune homme, trop occupé à se concentrer sur sa tâche et il fallait avouer que les bruits de combat l'avaient conforté dans l'idée qu'elle n'était pas suivi. Dévisageant Benjamin tout en arquant un sourcil, elle observa son bras maintenu avant de relever son regard vers celui de l'ex auror:

- Inconsciente ? Je ne crois pas, rétorqua-t-elle avec un sourire provocateur sur les lèvres, sinon je serais libre d'ignorer ton bras sur le mien.

Tandis que la jeune chef s'apprêter à faire lâcher prise à Benjamin, un bruit attira son attention et elle vit quelques instant plus tard son second la rejoindre, plus que mal en point. Basculant la tête en arrière tout en soupirant, la jeune femme fixa par la suite Egone avant de redonner son attention à Benjamin:

- Tu l'as laissé venir ? Mais c'est toi qui est inconscient, ma parole, hurla-t-elle à l'adresse du jeune homme avant de le faire lâcher prise et de courir soutenir le jeune mangemort.

Annabella secoua brièvement la tête, croyant être victime d'hallucinations lorsqu'elle vit les deux hommes devant elle qui avaient accouru comme si elle n'était pas capable de se défendre elle-même. Se mordant la lèvre inférieur, elle plongea son regard dans celui d'Egone:

- Comme si quelques aurors allaient me faire peur, répliqua-t-elle en souriant. Et non, tu n'iras nul part ! As-tu vu ton état, demanda-t-elle d'un ton déterminée sachant pertinemment ce que le jeune homme avait en tête. Je vais libérer mes hommes et toi, tu rentres !


_________________

Admin

• Baguette: Roseau et sang de dragon 36 cm. Baguette capable d'utiliser la spiritualité comme une arme, symbole de la victoire dans le chaos. Puissante pour les sortilèges offensifs. •
Revenir en haut Aller en bas
http://nargols.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Ven 13 Juin - 16:24

Enserrant toujours le bras de la jeune femme, Benjamin ne pu s'empêcher de la dévisager l'air inquiet. Mais l'apparition soudaine d'Egone l'interrompit. Le visage trop pâle de ce dernier dégoulinant de sueur indiquait qu'il était en train de payer sa course pour les rejoindre. A la remarque cinglante de la jeune femme, Benjamin ne trouva rien à redire, affichant sincèrement une expression soucieuse.

- Revigor Maxima ! lança-t-il en direction du jeune homme.

Les laissant entre eux quelques instants, il se permit finalement d'intervenir.

- Je pense sincèrement que tu ne devrais pas courir davantage de risques..., dit-il en prenant la relève d'Annabella pour soutenir Egone.



Impuissante face à son inquiétude grandissante, Euridice jeta un regard à Orfeo.

- Tu as sans doute raison, lui dit-elle en regardant une dernière fois le trou par lequel Annabella avait disparu.

* De toute façon, elle ne ferait jamais rien d'inconsidéré, elle aime trop Ethan pour ça, se rassura-t-elle quelque peu. *

Faisant abstraction de ses débats internes, la jeune femme s'en détourna vivement pour ne plus se concentrer que sur sa mission.

- Allez les enfants, finis de jouer ! Virez-moi tout ça, s'exclama-t-elle en se plaçant aux côtés de ses équipiers.

Laissant le temps à sa panthère de se matérialiser, elle la fit se placer aux côtés d'un gorille et d'une lionne blanche.

- A mon signal..., les avertit-elle. Allez-y !

Ils s'élancèrent vivement vers les détraqueurs, accompagnés d'autres patronus aussi variés que leurs propriétaires respectifs l'étaient.
Revenir en haut Aller en bas
Egone Heartfield
Préfet de Gryffondor
avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 30/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : 17 ans
Caractère du personnage:
Capacité magique: Capable de voir les sombrales

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Ven 13 Juin - 16:37

Egone regarda Bella, ne la laissant pas vraiment soutenir tout son poids. Sa main était toujours plaquée sur ses côtes pour éviter qu'elles ne se baladent dans son corps.

« Je rappelle que je suis assez grand pour prendre des décisions seul, ce n'est pas lui qui va m'empêcher de faire ce que je veux. » rappela-t-il sans vouloir vexer Benjamin qui vint reprendre la relève.

« Ce n'est pas tous les jours que l'on vient à Azkabhan... Autant en profiter, non ? » plaisanta Egone. A ses propres paroles, une merveilleuse idée lui vint à l'esprit. Il prit alors quelques instant pour approfondir son idée, les pour et les contre... En fait il n'y avait que des pour.
Le Gryffondor lâcha un immense sourire.

« Partir, je ne peux pas tant que tout le monde n'est pas hors de la prison, je vais poser des balises, si jamais on doit revenir à l'avenir, annonça-t-il. Mais ne partez pas seule, je préfère encore me faire remplacer que vous faire remplacer. »


Revenir en haut Aller en bas
Bella Serpe
Admin
avatar

Messages : 642
Date d'inscription : 08/12/2013
Age : 22
Localisation : Poudlard / Manoir Serpe

Feuille de personnage
Âge du personnage : 20 ans.
Caractère du personnage:
Capacité magique: Occlumens & Fourchelang.

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Ven 13 Juin - 18:07

Le jeune lieutenant regardait la scène, malgré le surnombre des patronus présent, il doutait que cela soit suffisant à leur assurer un repli des plus sûrs pour rentrer. Les retenir était bien, néanmoins dès lors que les patronus faibliraient, il ne serait plus en sécurité et certains n'en ré-échapperaient pas. Alors, sans un mot, il se détourna et transplana un peu plus loin de la mêlée afin d'être capable d'une concentration maximum.

Réfléchissant à toute vitesse, il se souvint d'une leçon que lui avait transmis sa formation. Ne pouvant être tué, il ne restait plus qu'une option pour se débarrasser de ces suceurs d'âmes ambulants. Orfeo se redressa et prit une profonde inspiration avant de tendre ses deux bras en avant, maintenant fermement sa baguette dans sa main gauche. Alors qu'il se tournait vers la colline, il murmura quelques sorts qui eurent pour effet de tisser au fur et à mesure, des barreaux fait d'écorces et de bouts de bois.

Tandis que son piège prenait forme, il s'assura que la capacité des détraqueurs à geler les objets, ne puissent atteindre son sort.


Lâchant à contre cœur son second, Annabella s'écarta quelque peu du jeune homme avant d'arquer un sourcil à l'entente de sa réplique tranchante envers leur troisième compagnon. Après tout, la réaction du jeune mangemort n'était pas surprenante. Réprimant un petit rire, tandis qu'elle détourna le visage sur le côté, la jeune femme croisa ses bras avant de faire semblant de s'intéresser soudainement à ses ongles:

- Lui, probablement que non. En revanche, il me semble pouvoir arranger ce soucis, répondit-elle d'un ton neutre mais non pour autant inflexible. Et de toute façon, que tu le veuilles ou non, ton état t'en empêchera de lui-même...

La jeune femme écouta la réplique d'Egone, se demandant bien ce qu'il avait encore en tête. Malgré sa curiosité qui pointait, elle fronça les sourcils afin de dissuader le jeune homme mais fut stopper lorsqu'il expliqua le fond de sa pensée. Surprise par sa réflexion, elle se demanda ce qui pourrait bien leur donner envie de revenir. Néanmoins, Annabella savait aussi pertinemment que malgré ce qu'elle pourrait dire, son second ne changera pas d'avis et mettrait son plan à exécution.

- J'imagine que toute tentative de dissuasion sera vaine, lâcha-t-elle vaincu. Dans ce cas, sois prudent..., dit-elle à la fois inquiète et d'un ton presque suppliant.

L'idée que le jeune homme puisse partir seul de son côté, alors qu'il était dans un état plus que critique, n'enchantait guère la jeune chef, mais elle n'avait visiblement pas le choix. Elle savait que le jeune préfet préférait que Benjamin l'accompagne elle, plutôt que lui. Expirant lentement, elle céda aux demandes de son second puis releva le regard vers celui de ce dernier:

- Parfait, soupira-t-elle vaincu une fois de plus. Je veux bien accepter que Benjamin m'accompagne... Mais tu m'appelles dès qu'un problème se présente, ajouta-t-elle vivement en pointant du doigt le menton d'Egone.

_________________

Admin

• Baguette: Roseau et sang de dragon 36 cm. Baguette capable d'utiliser la spiritualité comme une arme, symbole de la victoire dans le chaos. Puissante pour les sortilèges offensifs. •
Revenir en haut Aller en bas
http://nargols.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Ven 13 Juin - 22:49

Toute à ses troupes et à leur gestion, la jeune cheffe de l'Ordre ne remarqua pas tout de suite l'initiative d'Orfeo. Mais lorsqu'elle leva les yeux quelques instants de son patronus, elle fut étonnée de ne plus le voir nul part à ses côtés. Observant les alentours, elle le vit se tenir un peu plus loin à l'écart de la masse compacte que les Mangemorts et les membres de l'Ordre formaient en serrant les rangs. Soucieuse, elle continua à manier son patronus tout en l'observant.

* Mais que fait-il donc ? *

C'est lorsqu'elle vit des branchages se mettre à pousser rapidement et à s'entremêler de façon à former de solides nœuds, Euridice comprit qu'Orfeo cherchait à créer une prison inextricable dans laquelle enfermer tous ces spectres pour un moment au moins.

- Bien joué, murmura-t-elle en hochant la tête, une expression mélangeant stupéfaction et agréable surprise sur son visage.

Soudain, elle vit quatre détraqueurs se détacher subitement de la masse qu'ils combattaient pour fondre sur lui. N'attendant pas qu'ils l'atteignent, elle ordonna à des patronus ailés de foncer les intercepter. Malheureusement, d'autres se joignirent à eux rapidement.

- Mince !

Prise au dépourvu, la jeune femme interpella mentalement quelques-uns de ses meilleurs hommes qui sortirent du périmètre sécurisé pour s'interposer. Formant un cercle autour du jeune homme qui continuait son incantation, les membres de l'Ordre se chargèrent de le protéger de ses assaillants.



Le jeune homme dont le visage exprimait toute la lassitude éprouvée par ces derniers événements, garda le silence, estimant qu'en effet, le jeune soldat était en mesure de savoir ou non ce qu'il lui était bon de faire. Une fois les décisions prises, Benjamin se contenta d'acquiescer, se demandant s'il tout cela était très judicieux, dans le fond.

- Très bien, dit-il en aidant le jeune homme à se maintenir debout seul. Je suppose que nos chemins se séparent ici... sois prudent, déclara-t-il avant de lui poser une main amicale sur l'épaule.
Revenir en haut Aller en bas
Egone Heartfield
Préfet de Gryffondor
avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 30/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : 17 ans
Caractère du personnage:
Capacité magique: Capable de voir les sombrales

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Ven 13 Juin - 22:56

Face à la remarque de Bella, Egone ne put rien dire. Elle n’avait pas tord. Il ne pouvait pas faire grand-chose dans l’état dans lequel il se trouvait mais ne rien faire serait aussi une torture.

«  En effet, vous ne pourrez pas m’en empêcher… » confirma-t-il sans vouloir la défier.

«  Je vous le promets et je place quatre balise, puis je remonte aussitôt. » ajouta le mangemort pour rassurer sa cheffe. Il pouvait comprendre qu’elle soit quelque peu inquiète qu’il soit seul avec ses blessures mais pour poser des balises, il n’avait pas besoin d’une grande force ou d’être à plusieurs, juste de discrétion et d’intelligence pour que les Aurors ne se doutent pas l’existence de ces balises.
Il sourit face aux paroles de l’ex-Auror qui semblaient être les derniers, sauf qu’ils allaient se revoir c’était sur, ni l’un ni l’autre n’allait perdre la vie.
Jetant un dernier regard vers Bella et Benjamin avec un bref salut de la main qui lui était plutôt dur, il s’engouffra dans un couloir. Les derniers soins prodigués par Benjamin peu plus lui suffisaient pour placer ses balises. Egone s’avança vers le mur, avec sa baguette d’une main :

«  Ostium. » murmura-t-il en direction du mur.
Il n’y avait aucune trace visible, c’était un truc qu’il avait vu dans un bouquin puis améliorer pour ne pas en sentir la trace. Grâce à cela, le Gryffondor pouvait rejoindre n’importe quelle balise bien que la prison soit protégé, un peu comme s’il passait par cette balise pour apparaître mais elle était aussi efficace pour se sortir de la prison, voilà pourquoi le jeune homme voulait en placer quelques unes, bien qu’il n’irait pas jusqu’en bas de la prison, trop risqué pour le moment et dans son état. Mais rien ne l’empêcherait de faire une mission où il baliserait tout le reste d’Azkabhan.

Mentalement, Egone marqua l’endroit où était placée la balise, il fallait qu’il pense à ajouter ces balises sur la carte. Après avoir soufflé, il s’enfonça un peu plus loin dans la prison, faisant attention au moindre bruit pour rejoindre un autre point où la balise serait intéressante : un petit coin, où l’on pourrait apparaître sans risque de se faire remarquer.

«  Ostium. » répéta-t-il.
Soudain, des pas raisonnèrent dans le couloir sombre. Aussitôt, Egone se désillusionna tout en restant dans le coin. Il y avait tout un groupe d’Aurors qui arrivaient, surement dans l’idée d’attraper Bella, Benjamin ou bien Egone, à part s’ils voulaient attaquer l’ordre et les mangemorts sur le toit. A cette pensée, le Gryffondor décida d’intervenir, de manière prudente mais sans aucune douceur, encore énervé à l’idée d’avoir été gravement blessé par l’un de leur collègue.

«  Deprimo. » pesta le jeune homme.
Sans comprendre ce qui leur arrivait, un groupe de cinq Aurors tombèrent sous l’affaissement brutale pour se retrouver ensevelit sous les gravas un étage en dessous. Malheureusement deux hommes avaient pus éviter ce sortilège, ils restèrent immobile à l’affût du moindre mouvement. Là, Egone devait trouver un moyen de lancer un seul sort pour les avoir tous les deux, sinon il se ferait repérer. Il eut la merveilleuse idée d’utiliser un imperium sur l’un des deux ennemis, puis il lui ordonna mentalement de tuer son collègue avant de se tuer lui-même. L’Auror s’exécuta, il n’eut aucun mal à prendre la vie de son partenaire qui ne s’attendait pas à cela puis à mettre fin à la sienne.

La voie étant libre le jeune préfet quitta son petit coin et passa par un couloir à gauche. Il commençait à saturé mais il voulait à tout prix poser deux dernières balises. Il descendit alors les marches de l’escalier sa main gauche plaqué sur ses côtes. Egone plaça une balise en bas de l’escalier puis continua son chemin qui semblait bien calme avec tous ces corps qui jonchaient plus ou moins paisiblement le sol. Il n’y prêta que très peu d’attention, pensant qu’il leur en avait déjà donné assez en les tuant avec sa cheffe et Benjamin. Le mangemort arriva finalement dans un couloir truffé de cellules, vides. Il alla jusqu’au fond et plaça une dernière balise. Un emplacement parfait pour sortir les mangemorts des cellules s’ils se faisaient attraper.

Egone poussa un long soupire qui trancha dans le silence assez glauque de la prison. Il ne restait plus qu’à tester que les balises étaient fonctionnelles. Après avoir visualisé la balise en bas des marches, il y apparut sans encombres, pareille pour celle dans le coin qu’il avait mise avant que les Aurors ne débarque et la dernière aussi, celle qu’il avait placé près de l’endroit où il avait quitté Benjamin et Annabella était elle aussi fonctionnelle. Epuisé, il s’adossa au mur. La douleur se faisait de plus en plus vive surtout lorsqu’il ne faisait rien, car après un effort où il oubliait un tant soit peu sa souffrance, une fois qu’il était passif, elle revenait comme un boomerang en pleine face.

« Revigor Maxima…» souffla Egone sentant quelques changements.
Ce n’était pas énorme mais tout ce qu’il lui fallait pour continuer. Il ne pouvait pas rester là à se reposer alors que les mangemorts et l’ordre se battaient en haut.
Le Gryffondor déglutit et se servit de la balise pour apparaître sur le toit, en plein milieu des siens. La lumière de la lune l’aveugla quelque secondes, encore habitué à l’obscurité des dédalles qu’étaient les couloirs d’Azkabhan, mais cela ne dura pas. Il comprit aussitôt dans quelle situation étaient les combattants.
Relevant la tête et avança comme si de rien n’était, si jamais on voyait débarqué mal en point sans Bella, les mangemorts pourraient penser le pire alors qu’il n’aurait pas lieu d’être.

Egone jeta un rapide coup d’œil vers Orféo qui semblait préparer quelque chose contre ces maudites ombres entouré des hommes d’Euridice. Il leva la baguette vers les détraqueurs.

« Spero Patronum ! » s’exclama-t-il après une longue concentration.
Son phoenix blanc aux reflets bleutés se dévoila majestueusement malgré l’état de son maître pour prêter main forte aux autres patronus. Egone s’approcha du lieutenant et d’un coup de baguette transforma le bois en acier.

« Cela sera beaucoup plus efficace… » affirma-t-il avec un léger sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Bella Serpe
Admin
avatar

Messages : 642
Date d'inscription : 08/12/2013
Age : 22
Localisation : Poudlard / Manoir Serpe

Feuille de personnage
Âge du personnage : 20 ans.
Caractère du personnage:
Capacité magique: Occlumens & Fourchelang.

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Sam 14 Juin - 12:20

A la réponse d'Egone, la jeune femme soupira avant de faire un faible geste de la main pour donner son approbation au plan du jeune second puisque lui-même l'avait avoué, rien ne le détournerait de son idée principale. N'ayant plus d'argument pour contrer les propos du jeune mangemort, elle n'eut d'autre choix que d’acquiescer:

- Et bien dans ce cas, fais. Nous te retrouverons dès que possible, ajouta-t-elle simplement avant de sentir qu'elle regrettait déjà d'avoir donner son accord pour cette mission plus que périlleuse. Euridice et Orfeo tente de maintenir les détraqueurs hors de porté, il serait peut-être judicieux que tu les informes qu'il faut les enfermer..., conclut-elle à l'adresse du jeune homme avant de le voir se détourner d'elle.

Lorsqu'elle vit le jeune homme quittait la pièce où il se trouvait avec un petit geste de la main, avant de s'engouffrer dans le couloir dont ils étaient arrivés, elle lui retourna à son tour son salut. Une sensation désagréable se propagea dans le corps de la jeune chef, tâchant d'en faire abstraction au plus vite, elle se tourna vers Benjamin dès qu'elle ne vit plus son bras droit. Énervée, Annabella donna un coup de poing dans l'épaule de l'ex-auror avant de lui lancer avec un regard noir :

- N'étais-tu pas censé le faire sortir d'ici, lâcha-t-elle contrarié par la tournure que prenait les événements.

Agacée, un soupir fut émis de la jeune femme qui se détourna de Benjamin, et ne perdit pas une seconde de plus avant de resserrer sa prise sur sa baguette puis de se mettre à courir vers le prochain couloir. Annabella souhaitait en finir au plus vite, afin de retrouver Egone et de le ramener de force cette fois-ci s'il le fallait, au Manoir.


Ne prêtant pas attention à ce qui se passait autour de lui, Orfeo ne vit pas la fuite d'une poignée de détraqueurs qui fonçaient déjà vers lui. Ce ne fut que lorsqu'il vit du coin de l’œil le patronus d'Euridice qu'il nota la présence des spectres au-dessus de lui. Il s'arrêta un court instant avant de voir d'autres hommes venir lui porter assistance. Il fit un léger signe de tête à la jeune chef afin de la remercier avant de retourner à son ouvrage.

Tandis qu'il en voyait la fin, il vit le jeune second d'Annabella arrivait à sa hauteur. Sans qu'il ait le temps de dire quoi que ce soit, Egone changea les barreaux de la cage en acier, relevant le regard vers lui, il nota l'état lamentable du jeune homme. Surpris, il chercha du regard les compagnons qui aurait dû se trouver avec lui:

- Tu as probablement raison, admit-il en balayant le champs de bataille des yeux avant de revenir au jeune homme. Pourquoi ne sont-ils pas remontés avec toi ? Ne me dis pas que..., souffla le jeune lieutenant en fixant le second d'un regard affligé.

_________________

Admin

• Baguette: Roseau et sang de dragon 36 cm. Baguette capable d'utiliser la spiritualité comme une arme, symbole de la victoire dans le chaos. Puissante pour les sortilèges offensifs. •
Revenir en haut Aller en bas
http://nargols.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Sam 14 Juin - 20:44

Toujours en retrait concernant l'arrangement entre Bella et son second, le jeune homme n'écoutait que d'une oreille distraite le cours de leur conversation, davantage concentré sur les bruits alentours et surtout le rumeur de la bataille qui faisait rage au dehors. Ce ne fut donc qu'en gratifiant Egone d'un bref signe de la main, qu'il sortit quelque peu de sa léthargie avant de sentir une vive douleur dans l'épaule. Laissant échapper une légère exclamation, il se mit aussitôt à rire.

- Quelle frappe ! constata-t-il, une expression d'étonnement sur le visage.

Il savait qu'Annabella était inquiète pour son second aussi, il la rattrapa aussitôt pour enrouler doucement un bras autour de ses épaules.

- Ne t'en fais pas, lui dit-il. Ce gaillard est plus solide qu'il n'en a l'air et en a plus dans le ventre que bon nombre de grands sorciers !


Bataillant toujours ferme contre les détraqueurs, Euridice et ses hommes essayaient de repousser leurs attaques qui se faisaient de plus en plus violentes et agressives. C'est à ce moment très précis qu'elle observa le retour soudain du bras droit d'Annabella au beau milieu du combat qui faisait rage entre hommes et spectres.

- Egone..., murmura-t-elle, soulagée de revoir le jeune homme revenir en un seul morceau.

S'approchant d'eux à grands pas, il envoya son phénix blanc aux reflets bleutés leur prêter main forte avant de venir se poster auprès d'eux. Fixant toujours les ennemis du coin de l'oeil, Euridice en profita pour visualiser ses meilleurs moments afin de nourrir davantage son patronus dans le but de pouvoir légèrement serrer Egone dans ses bras.

- Contente de te revoir Heartfield, lui dit-elle gentiment alors que ce dernier changeait la construction d'Orfeo en acier.

Écoutant d'une oreille les propos de ce dernier, la jeune femme acquiesça.

- Oui, que s'est-il passé là en bas ? Tu tiens à peine debout... et Ben...

Revenir en haut Aller en bas
Egone Heartfield
Préfet de Gryffondor
avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 30/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : 17 ans
Caractère du personnage:
Capacité magique: Capable de voir les sombrales

MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   Sam 14 Juin - 21:13

Egone observa Euridice avec un maigre sourire.

« Moi aussi, je suis ravi surtout sous cette magnifique lune ! » lança-t-il comme une tirade avant de se retourner à nouveau vers Orfeo.
Il semblait dans un si mauvais état ? Un poussa un léger soupire et essaya de se tenir bien droit et d’ignorer ses blessures bien qu’il s’en mordrait les doigts à la fin de la bataille.

« Ne vous inquiétez pas ils sont dans un meilleur état que le mien, Benjamin est libre et il est avec Annabella, ils ont encore quelque chose à faire… Je n’étais pas le bienvenu avec mes blessures. » dit-il assez déçu, fallait l’avouer.

Egone avait tout de même placé des balises, ce qui était tout de même intéressant mais en parler là, en terrain ennemi avec des adversaires qui pouvaient être n’importe où, n’était pas une bonne idée. Le mangemort soupira doucement.

« Je suppose que tu as compris qu’il fallait les enfermer. » remarqua-t-il en observant la chose crée par le lieutenant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Trahison et désillusion.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Trahison et désillusion.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» La désillusion a un gout de trahison
» Un trahison qui n'a jamais éxister
» [Trahison] - Fayom 27-05-1459 [coupable]
» Trahison : extrait en exclusivité
» Fidélité ou trahison [Az']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nargols :: Ministère de la Magie-
Sauter vers: