Nargols

Alors que les deux figures emblématiques du Monde Magique ont perdu la vie, les Aurors ainsi que les Mangemort continuent de s'affronter sans vergogne dans une lutte enragé pour le pouvoir trop peu tempéré par l'Ordre. Et toi, dans quel camp te situes-tu?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une balade non autorisée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une balade non autorisée   Sam 31 Mai - 23:01

Fronçant légèrement les sourcils, Euridice comprit exactement ce qu'essayait de faire la Chouafa. Renforçant vivement ses barrières mentales, la jeune femme essaya de mettre en garde son partenaire par l'intermédiaire de ses pensées:

* Egone... ne sous-estime pas sa puissance... elle est beaucoup plus forte que ce qu'elle n'en a l'air. N'écoute rien de ce qu'elle peut bien dire et, surtout, ne la regarde pas dans les yeux... *

Chaque seconde étant des plus précieuses, la jeune cheffe barricada l'unique porte d'entrée avec une table de bois de pin massif avant de prendre soin de recharger prestement ses armes. Ainsi parée pour toute éventuelle attaque, Euridice aborda plus sereinement de méthodiques fouilles.


Malgré sa parfaite immobilité, son expression neutre ainsi que son regard fixe, la voyante semblait suivre autant physiquement que mentalement leur moindre faits et gestes mais aussi pensées.

- Si c'est le livre que vous êtes venu chercher, vous n'êtes pas au bon endroit pour le trouver, dit-elle simplement.


Ignorant ses propos, la jeune McMillian se hâta dans ses recherches. Ne trouvant rien, elle commençait, en effet, à se sentir agacée. Finalement perdant patience, elle s'avança jusqu'à la Chouafa et se mit à fouiller autour d'elle...

- Ooooh, vraiment ? Et qu'est-ce que ce volumineux ouvrage faisait-il caché sous votre longue robe, madame, demanda-t-elle d'un ton sarcastique. Vous nous aviez habitué à plus d'ingéniosité ! Je suis déçue..., souffla Euridice en se relevant enfin, le fabuleux ouvrage entre les mains.


Dernière édition par Euridice McMillian le Mar 10 Juin - 22:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Egone Heartfield
Préfet de Gryffondor
avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 30/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : 17 ans
Caractère du personnage:
Capacité magique: Capable de voir les sombrales

MessageSujet: Re: Une balade non autorisée   Sam 31 Mai - 23:20

Egone écouta silencieusement les conseils de sa coéquipière mais ne bougea pas un seul instant. Pas de peur loin de là. Il laissa Euridice entreprendre les fouilles pour surveiller le moindre geste de la chouaffa. C'était sans aucun doute qu'elle était forte.

Rapidement, la sorcière nia la présence du livre et miraculeusement Euridice le trouva auprès d'elle. Le mangemort fronça les sourcils. Il dégaina son épée d'un geste aussi vif qu'il s'était approché de la femme.

« Si vous êtes si intelligente que ça, vous devriez savoir qu'un Heartfield comme moi, ne se ferait pas avoir ainsi. »maugréa-t-il. Sans même avoir jeter un coup d'oeil à l'ouvrage, il avait compris qu'il ne s'agissait pas du bon. Après tout le trouver aussi simplement... Et puis s'il s'agissait du vrai, ils le sauraient bien rapidement.  

« Votre bluff se sent comme ma lame sur votre cou.» rétorqua Egone en posant la lame de son épée sur le cou de la sorcière et avec une certaine douceur, il effleura son cou, le fil de la lame coupant de manière superficielle la surface de la peau comme pour preuve qu'il n'hésiterait pas à s'en servir.

« Où est le livre ? » demanda le Gryffondor d'une voix loin d'être conciliante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une balade non autorisée   Dim 1 Juin - 19:24

Euridice n'avait pas eu besoin des commentaires d'Egone pour en arriver à la même conclusion que lui. En effet, dès qu'elle l'avait ouvert pour en parcourir les pages, elle avait directement pu constater de sa nature factice.

- Il ne s'agit de rien d'autre que d'un livre de contes, avait-elle lâché en l'envoyant valser au centre de la table, face à leur hôte qu'Egone venait d'approcher de manière menaçante.

Alors qu'il passait le fil de sa lame sur son cou, Euridice note un léger vacillement chez leur ennemie qui déglutit avec peine.

- Il vaudrait mieux pour vous que vous nous révéliez ce que nous voulons savoir, dit-elle simplement en réajustant quelque peu sa tenue ainsi que ses mitaines servant à protéger la peau nue de ses mains, des chocs répétitifs de ses fusils d'assaut.


Alors que les deux membres de l'Ordre dont elle avait pu prévoir de l'arrivée quelques temps à l'avance, tentaient tant bien que mal de lui soutirer des informations, la Chouafa restait parfaitement silencieuse et immobile.

Voyant la dame plongé un profond mutisme, Euridice, prise d'une impulsion subite, emplie de colère et d'impatience, ressentit la profonde envie de la secouer dans tous les sens pour obtenir ce qu'elle voulait. Prête à laisser exploser sa fureur, elle se rendit compte que la Chouafa, loin d'être stupide essayait tant bien que mal de lui faire baisser ses gardes mentales.

C'est donc en reprenant le dessus sur ses démons intérieurs que la jeune femme lâcha froidement :

- Bien... le silence est votre droit le plus précieux, dit-elle simplement. Egone, appela-t-elle. J'ai toute confiance en tes capacités, peut-être encore insoupçonnées, de tortionnaire...


Dernière édition par Euridice McMillian le Mar 10 Juin - 22:54, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Egone Heartfield
Préfet de Gryffondor
avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 30/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : 17 ans
Caractère du personnage:
Capacité magique: Capable de voir les sombrales

MessageSujet: Re: Une balade non autorisée   Dim 1 Juin - 19:47

Egone avait entendu le livre valser, ce qui confirmait ses dires. Il fut alors d'autant énervé par ce tour de passe passe ridicule, la chouaffa aurait pus au moins déguiser les pages pour les laisser penser qu'il s'agissait bien du livre qu'ils recherchaient.

« Tu ne seras pas déçue, je connais la torture moldus et elle marche plutôt bien, je dois l'avouer. » affirma-t-il avec un large sourire. Il pensa alors à toutes les manières possible et inimaginable de lui retirer lentement chaque ongle de ses mains, lui briser un a un ses phalanges, puis ses chevilles, ses tibias... En pensant à encore d'autres manière de faire souffrir cette sorcière, le Gryffondor espérait augmenter un certain stress en elle, enfin si elle s'hasardait dans son esprit.

Finalement décidé, il décida pour une manière, qu'il espérait assez efficace pour ne pas avoir à perdre trop de temps avec d'autres tortures. En effet le temps leur manquait. Egone retira son épée avant d'enfoncer la pointe de celle-ci dans la chair au niveau de ses clavicules une profondeur de deux bons centimètres, il récupéra son épée qu'il nettoya soigneusement, laissant le sang commencer à couler le long de sa poitrine.

« J'espère pour vous que vous parlerez.» dit-il en rangeant son épée calmement puis brusquement, il enfonça son pouce dans la plaie qu'il venait de faire, ajoutant de la profondeur à la blessure en déchirant la chair avec son doigt. Sans un sourire, il la regarda, ne portant plus attention à ce qu'il faisait. La chouaffa ne risquait rien car son pouce faisait office de bouchon, l'empêchait de perdre du sang mais la douleur, elle, était bel et bien là.

« Le silence n'a aucun droit avec moi, je vous conseille de me dire où se trouve ce livre. » déclara Egone. Il espérait qu'Euridice n'avait pas le coeur fragile, car ce qu'il faisait n'était pas des plus sympathique à voir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une balade non autorisée   Lun 2 Juin - 15:09

L'intervention d'Egone ponctuée par le cri déchirant de douleur de la Chouafa avait fait frémir la jeune femme qui déglutit péniblement en voyant le sang se mettre à couler.

L'intense douleur causée par la fine pointe de la lame avait réussi à lui laissé échapper un cri. Serrant les mâchoires, elle ferma les yeux et plongea dans les Abysses de son esprit afin de prendre le dessus sur les sensations extérieures que lui procuraient son corps.

C'est alors qu'Egone enfonça brutalement son pouce dans la plaie qu'il venait d'ouvrir quelques secondes auparavant. Écœurée, la jeune femme détourna vivement la tête en se mordant  la lèvre alors qu'un frisson lui parcourait l'échine. Revenant rapidement à son bon-sens, Euridice prit sur elle et se tourna vers la Chouafa qui semblait étrangement calme.

- Egone ? Elle est en train de nous glisser des doigts, lâcha-t-elle en la voyant rester parfaitement immobile.

Comprenant soudainement qu'elle était en train de s'immuniser contre ce qu'on s'apprêtait à lui faire en se réfugiant dans son esprit, la jeune cheffe ne perdit pas une seconde de plus avant de foncer sur elle pour la secouer de toutes ses forces, l'obligeant même à ouvrir les yeux.

- Ne crois pas t'en sortir aussi facilement! pesta-t-elle en la ramenant comme elle le pouvait. Où est le livre ?! s'écria-t-elle hors d'elle.


Alors que la dénommée Euridice s'acharnait sur elle pour l'obliger à quitter son état de transe, la Chouafa ouvrit grand les yeux en espérant bien arriver à pénétrer son esprit une bonne fois pour toute.

Tombant sur le regard vide de la Chouafa, Euridice se figea brutalement, son esprit subitement assailli par des centaines de visions sur lesquelles elle n'avait aucun contrôle et qui défilaient toutes plus vite les unes que les autres. Lâchant finalement prise, elle tomba à genoux devant la Chouafa dont le regard continuait sa sombre tâche.


Dernière édition par Euridice McMillian le Mar 10 Juin - 22:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Egone Heartfield
Préfet de Gryffondor
avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 30/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : 17 ans
Caractère du personnage:
Capacité magique: Capable de voir les sombrales

MessageSujet: Re: Une balade non autorisée   Mer 4 Juin - 19:15

Egone n'eut aucune réaction face au cri terrible de la Chouaffa et ne fit pas pour autant retirer son pouce profondément enfoncé mais il fut obligé lorsqu'Euridice secoua la sorcière. Il tira de sa poche un mouchoir qui lui vissa dans la plaie dans aucune douceur. Il jeta un rapide coup d'oeil vers sa coéquipière qui s'était effondrée à genou.

Malheureusement, le Gryffondor n'avait le temps de s'occuper totalement d'Euridice.

« Euridice, respires, essaie de penser à autre chose... » demanda-t-il d'une voix qui se voulait rassurante.

Brusquement une nouvelle idée vint lui effleurer l'esprit et pas des moindres bien qu'elle ne lui plaisait pas des masses.

« Ne regardes pas. » souffla le mangemort à l'attention de son équipière qu'il ne voulait pas choqué un peu plus qu'elle ne l'était déjà.

Il poussa un long soupire et ne perdit pas de temps. Il veilla à ne pas la regarder dans les yeux avant de plonger son index et son majeur dans l'oeil gauche de la Chouaffa comme pour attraper l'oeil. Du sang commençait à s'échapper entre les doigts du Gryffondor et de descendre jusqu'à son avant bras.

« Je te laisses une chance avant que je ne t'arrache tes globes oculaires... » maugréa-t-il les yeux fermés pour ne pas être tenté de la regarder dans les yeux. Il espérait que cela libère au moins Euridice du mal-être dont elle avait été prise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une balade non autorisée   Dim 8 Juin - 20:50

Le visage parfaitement inexpressif, le regard vide et les membres flageolants, la jeune femme restait à genoux, son esprit toujours sous l'emprise de plus en plus importante des visions que lui envoyait la Chouafa.

... Annabella et Euridice couraient à perdre haleine dans les couloirs de Poudlard, cherchant désespérément à atteindre au plus vite le bureau de la direction. Des bruits de déflagrations et d'explosions de plus en plus proches se faisant entendre dans tout le château. Elles se précipitèrent à l'intérieur de la pièce dans laquelle Annabella couru rejoindre son fils. Le serrant dans ses bras, des larmes inondant son visage pâle, elle lui déposa un dernier baiser sur le front. Ne perdant pas plus de temps, elle sortit à nouveau dans le couloir pour abattre froidement les Aurors qui y pénétraient déjà. D'une main elle fit apparaître un mur à la place des portes du bureau, empêchant ainsi aux ennemis d'en trouver directement l'entrée. Coincée dans le bureau, Euridice se précipita pour renverser le bureau en bois massif d'Annabella derrière lequel elle cacha Ethan. La jeune femme, le visage en sueur et la respiration haletante, attendait nerveusement le moment du combat ...

... Au même moment, accompagné de membres de l'Ordre et de Mangemorts, Benjamin créait une avancée spectaculaire parmi une troupe d'Aurors qui essayait de leur barrer l'accès au bureau d'Annabella.

- Maintenez vos positions ! Continuez à avancer ! Il faut les empêcher de les atteindre !

Alors qu'il esquivait un sortilège impardonnable, le jeune bras droit d'Annabella se plaça à ses côtés pour le couvrir. Aussitôt, le jeune homme se releva d'un bond en remerciant son nouveau coéquipier d'un signe de tête amical ...

... Non loin de là, Orfeo ainsi qu'une jeune femme aux cheveux roses accompagnés d'une horde de loups empêchaient les Aurors d'accéder aux autres parties du château pour protéger les élèves ...

... Une dizaine d'Aurors s'engouffrèrent dans le couloir que défendait ardemment Annabella. Alors qu'ils l'encerclaient, restreignant de plus en plus ses mouvements, ils levèrent leurs baguettes. Prise au piège, son regard s'enflamma soudainement et, levant les bras au ciel, elle se mit à incanter. C'est alors qu'une épaisse fumée noire se mit à descendre du plafond et le long des murs pour venir l'envelopper lentement. Des Aurors essayèrent de la toucher avec l'une ou l'autre attaque, mais la masse imposante qui se formait semblait tout aspirer ...

... Alors qu'Egone désarmait les Aurors face à lui avec une aisance toute particulière, un chef de section désillusionné détacha de son socle une statue en armure dont la lance effilée alla s'empaler directement dans la poitrine du jeune bras droit. Impuissant devant la rapidité de l'attaque qui venait d'avoir raison de son partenaire, Benjamin ne pu parer le sortilège de mort qui suivi et tomba, face contre terre, non loin du jeune homme ...

... Perdant patience, les Aurors se mirent à lancer des sorts à la chaîne contre la bulle protectrice de la jeune cheffe Mangemort dont ils voulaient la tête! Jusqu'au moment où ce fut le sortilège de trop et où la bulle se mit à grossir de manière exponentielle jusqu'à les engloutir entièrement, ne laissant plus d'eux que des substances corporelles dissoutes. Pourtant, d'autres arrivèrent prestement et changèrent de tactique, brisant le mur de pierre pour s'y engouffrer sans plus attendre ...

... Les sortilèges volant de toutes parts, Orfeo, gravement blessé, ne pu rien faire pour défendre le chef centaure qui les accompagnait jusqu'alors. Sans hésitation, la jeune Chabus s'interposa prestement en compagnie de Diego qui essaya de traîner le lieutenant en lieu sûr. Alors qu'elle se relevait pour barrer la route aux membres de l'Organisation, une jeune Auror la désarma avant de lui ôter la vie aussi sec. Orfeo et Diego furent dès lors vulgairement abattus avant que ne commence l'exécution sommaire des élèves réfugiés dans la grande salle ...

... Enveloppés par un sortilège de protection, Euridice sentit Ethan venir se réfugier derrière elle et Skeggi, alors que les Aurors investissaient les lieux pour s'acharner déjà contre leurs défenses ...

... Voyant les Aurors atteindre l'endroit où son fils se trouvait à présent piégé, la jeune mère prise d'une rage peu commune en oublia ses défenses et s'avança vers eux en faisant tout voler en éclat, les débris se mettant à graviter tout autour d'elle. Absorbée par sa tâche destructrice, la jeune femme eut juste le temps de parer la salve d'épées tranchantes que venait de lui lancer Kendrä Storm ...

... En quelques minutes à peine, le mur protecteur d'Euridice finit par voler en éclats. Skeggi n'attendit pas une seule seconde et se précipita sur les premiers soldats qui étaient à sa portée pendant qu'elle tentait de repousser les salves d'attaques dont on les assaillait. Mais lorsque Skeggi fut mis hors d'état de nuire, la jeune McMillian faiblit subitement, faille dont se servirent les Aurors pour l'abattre. Alors que son corps heurtait lourdement le sol, elle vit la cheffe Auror embraser la pièce elle-même à l'aide d'un feudeymon dévorant tout sur son passage ...

... Voyant les corps d'Euridice et Skeggi disparaître dans les flammes la jeune mère voulu se précipiter pour sauver son fils mais Kendrä l'y projeta tête la première. Un hurlement de désespoir sortit du plus profond des entrailles d'Annabella qui se plia en deux, sous l'effet de la douleur.

- Je t'avais bien dit que je t'ôterais toute raison de vivre..., dit-elle sèchement en s'avançant lentement vers elle. Avada...


Alors que sa vision devenait de plus en plus floue, Euridice perçu enfin les différentes couches des visions qui se superposaient commencer à s'effacer pour enfin revenir petit à petit à la réalité. Lentement, la jeune femme se mit à cligner des yeux, s'apercevant de ce qui se passait réellement devant elle. Reprenant soudainement conscience, elle se releva prestement avant d'éloigner la main d'Egone de l’œil de la Chouafa. Déchirant un bout de la robe de cette dernière, elle s'en servit pour lui en couvrir les yeux. Toujours silencieusement, elle se dirigea vers les étagères recouvertes de vieux bibelots dont elle fit valdinguer la moitié à terre avant d'enfin y trouver ce qu'ils étaient venus chercher.

- Le voilà..., murmura-t-elle en prenant entre ses doigts le précieux ouvrage.


Dernière édition par Euridice McMillian le Mar 10 Juin - 22:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Egone Heartfield
Préfet de Gryffondor
avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 30/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : 17 ans
Caractère du personnage:
Capacité magique: Capable de voir les sombrales

MessageSujet: Re: Une balade non autorisée   Lun 9 Juin - 10:03

Brusquement, Euridice retira la main d'Egone d'oeil de la Chouaffa. Il recula d'un pas la regardant bander les yeux de cette sorcière. La voyant ensuite s'éloigner pour une étagère puis en dévoiler le livre tant convoité, le jeune homme tira son épée et assomma sans hésitation la Chouaffa.

« Tu vas bien ? » demanda-t-il à sa coéquipière qui était bien silencieuse.

« Bon, on va se servir d'elle comme d'une otage pour quitter cet endroit... Tu peux te battre ? Sinon tu t'occupes de la Chouffa et moi de nos ennemis. » proposa Egone.

Il voyait bien qu'il s'était passé quelque chose mais il n'osa pas pour autant demander des détails... Il fut arraché de ses pensés par une sorte de tambour contre la porte. Ces Aurors étaient incapable de défoncer une porte sans leur magie, du moins ceux là...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une balade non autorisée   Lun 9 Juin - 11:53

Alors qu'elle observait l'ouvrage sous toutes ses coutures, Euridice se rendit compte avec stupeur qu'il s'agissait là de l'exacte réplique qui lui avait été donnée de voir dans l'esprit de la Chouafa au moment où les visions avaient débutées.
Soudain, le bruit sourd caractéristique de quelqu'un qui heurte le sol la fit se retourner vivement, lui révélant le corps inconscient de la Chouafa étendu face contre terre.

- Tu vas bien ?

La jeune femme releva lentement les yeux vers son jeune équipier dont le visage se superposa à celui qu'elle avait vu tomber durant la bataille...

- Mmmh, acquiesça-t-elle. ça va. Un peu sonnée c'est tout, dit-elle en forçant un léger sourire.

- Bon, on va se servir d'elle comme d'une otage pour quitter cet endroit... Tu peux te battre ? Sinon tu t'occupes de la Chouafa et moi de nos ennemis...

Euridice, sur le point de répondre, fut interrompue par le tambourinement des Aurors de l'autre côté de la porte qui essayaient vainement d'entrer. Reprenant soudainement contenance, la jeune femme récupéra instantanément son allure de chef de guerre.

- Très bonne idée celle de l'otage, lança-t-elle avec sérieux au jeune Heartfield. Mais je dois vérifier quelque chose avant de nous aventurer plus loin.

La jeune femme prit les deux livres avec elle qu'elle dissimula dans sa cape. Sortant sa baguette d'un geste sec, elle murmura :

- Lumos...

D'infimes étincelles se mirent à sortir du bout de sa baguette.

- Elle revient..., souffla-t-elle en lançant un vif regard à Egone. Parfait! dit-elle en se plaçant fièrement face à la porte. Je te laisse le loisir de porter notre otage, j'ai des têtes à faire tomber, lâcha-t-elle sèchement en repensant à toutes ses visions.

D'un coup de baguette théâtral elle fit valdinguer la porte ainsi que tous les meubles qui se trouvaient devant, repoussant violemment les Aurors qui se trouvaient derrière. Attrapant l'un de ses fusils d'assaut, elle s'avança d'un pas déterminé, écrasant sous ses pas, les bouts de bois fracassés.


Dernière édition par Euridice McMillian le Mar 10 Juin - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Egone Heartfield
Préfet de Gryffondor
avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 30/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : 17 ans
Caractère du personnage:
Capacité magique: Capable de voir les sombrales

MessageSujet: Re: Une balade non autorisée   Lun 9 Juin - 12:18

Egone n'était pas du tout convaincu par l'état d'Euridice. Elle ne semblait tout à fait bien... C'était sans aucun doute qu'il la questionnerait après qu'ils soient sortit de là.

« Tu m'expliqueras ce qu'il t'est arrivé après. » déclara-t-il sans vraiment lui laisser le choix.

Il remit avec une certaine délicatesse le corps abîmé de la Chouaffa sur la chaise. Il l'avait bien assez maltraiter comme ça. En entendant que la magie allait bientôt faire son retour, il fit un sourire. Tout ce passait plus ou moins à merveille, il y avait eut quelques petits imprévus mais ça n'avait pas trop mal tourné.

« Excellent, c'est bon à savoir.» remarqua le mangemort avant de prendre la Chouffa sur son épaule comme un vulgaire sac de patate.

« Très bien, je te laisse faire » déclara-t-il préparant sa baguette.

Alors que la porte s'ouvrit violemment, Egone toussa légèrement.

« Bon ! Je vous déconseille d'essayer quoi que ce soit, sinon je ne garantis pas sa survie. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une balade non autorisée   Lun 9 Juin - 17:14

La jeune femme écouta d'une oreille absente la remarque de son acolyte à laquelle elle acquiesça légèrement.

*...nous verrons, nous verrons...*

Debout, face aux Aurors qui les tenaient en joue, la jeune femme laissa Egone passer devant elle, les menaçant toujours de son arme.

*... Ils ne pensent même pas à vérifier que leur magie est revenue..., communiqua-t-elle mentalement à Egone. Mais restons sur nos gardes, certains ont plus de jugeote!*

Alors qu'elle les maintenait à distance à l'aide de son fusil, ils purent enfin s'engouffrer dans les couloirs qui menaient aux escaliers.

- Dépêchons, héla-t-elle. Si nous traînons trop, nous risquons de nous faire piéger !

A l'instant même où elle finissait sa phrase, un trio d'Aurors s'interposa toutes baguettes dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Egone Heartfield
Préfet de Gryffondor
avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 30/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : 17 ans
Caractère du personnage:
Capacité magique: Capable de voir les sombrales

MessageSujet: Re: Une balade non autorisée   Lun 9 Juin - 19:50

Egone suivit Euridice sans que le poids de la Chouaffa ne le dérange, elle était plutôt légère... Le message de sa coéquipière le fit sourire. Il n'était même pas surpris. Mais quand elle songea à l'idée d'un piège, les Aurors semblaient ponctué cela avec une certaine vérité.

« Pas le temps de jouer avec des embuscades stupides, maugréa le Gryffondor. Deprimo. »

Il avait lancé ce sort avec une certaine douceur comme pour limité les dégâts. Ce sort avait crée un violent affaissement dans une légère explosion juste en dessous des Aurors les faisant chuter dans les abysses du ministère.

« Ça, c'est fait. » déclara Egone avant de sauter par dessus le trou qu'il avait crée. Il n'était pas très grand permettant aux deux jeunes gens de passer sans encombres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une balade non autorisée   Lun 9 Juin - 21:10

A peine avait-elle eut le temps de diriger sa baguette sur leurs ennemis que le sol avait cédé sous leurs pieds, leur libérant ainsi le passage. Bouche-bée, la jeune femme regarda passer Egone, non sans un certain amusement qui chassa l'espace de quelques instants les sombres visions qui lui revenaient parfois par flashs. Sautant prestement au-dessus du trou béant laissé par le puissant sortilège, la jeune femme nota les trois corps ensevelis sous les gravats de ceux qui furent et ne seraient jamais plus.
Alors que le jeune homme s'avançait dans le couloir, la jeune femme le rattrapa vivement avant de l'agripper par le bras et de le faire reculer.

- Pas par là, dit-elle en l'envoyant vers un autre couloir. Descend, j'arrive ...

A peine l'avait-elle écarté du couloir qu'une flopée d'Aurors débarquaient.

- Avis Amplificatum Fulgurator Oppugno !

Une nuée de petits oiseaux sortirent innocemment du bout de sa baguette pour l'envelopper tels un bouclier vivant. Les sorts combinés les firent alors grossir jusqu'à atteindre la taille de grands aigles royaux dont le corps entier se trouvait empli d'électricité. Brusquement, ils se jetèrent avec avidité sur leurs ennemis, les coupant de leurs becs affûtés, les lacérant de leurs serres d'acier et les achevant en leur donnant droit à une décharge électrique proportionnelle à leur taille massive.
Revenir en haut Aller en bas
Egone Heartfield
Préfet de Gryffondor
avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 30/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : 17 ans
Caractère du personnage:
Capacité magique: Capable de voir les sombrales

MessageSujet: Re: Une balade non autorisée   Ven 13 Juin - 23:13

Egone se laissa redirigé sans broncher pour continuer de descendre les marches au pas de course... Lorsqu'il entendit du bruit, un peu plus haut, il s'arrêta pour se retourner afin de voir si Euridice aurait besoin de ses services. En la voyant faire apparaître d'immense oiseau électrifiés, un large sourire sur ses lèvres se dessina.

Elle semblait se débrouiller très bien sans lui alors autant continuer et de libérer le passage. D'un mouvement habile de l'épaule, il repositionna une nouvelle fois la sorcière qui semblait à chaque fois vouloir s'échapper bien qu'inconsciente. Le mangemort continua de descendre les escaliers avant de se retrouver devant le jeune Auror qu'il avait croisé quelques heures auparavant.

« A-Ah ! Monsieur Heartfield... V-vous semblez bien chargé !» remarqua-t-il avant de baisser la tête. Il semblait toujours aussi terrifié par ce qu'avait dit Egone mais ne savait surement pas encore qu'il était en fait rechercher et actuellement en cavale avec sa partenaire dans les couloirs du QG des Aurors.

« En effet, dis-moi gamin, il y a un raccourcis pour sortir d'ici rapidement ? J'ai une mission importante et je perds mon temps à entre tous ces contrôles... » demanda-t-il quelque peu pressé, espérant qu'il lui dévoile un chemin ou une astuce qui n'était pas sur les cartes.

Dans le pire des cas, Euridice le rejoindrait et ils continueraient.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une balade non autorisée   Dim 15 Juin - 22:23

A peine son sortilège eut prouvé son efficacité à ses assaillants que la jeune femme s'empressait de s'esquiver au plus vite. Elle arriva donc comme une fusée auprès d'Egone. Elle ne se figura pas comment, mais ce dernier semblait bien étrangement discuter paisiblement avec un garde Auror, le corps inconscient de la Chouafa toujours nonchalamment jeté sur l'épaule. Ce dernier lui lança un regard étonné alors qu'elle prenait une pose plus décontractée qui trancha avec son arrivée fracassante. Pour toute réponse, elle se contenta de lui adresser un petit signe de la main accompagné d'un grand sourire forcé.

- Alors... tu n'as pas entendu monsieur Heartfield, insista-t-elle en le regardant avec de gros yeux.

Secouant la tête de gauche à droite avec un air qui exprimait sa désolation, elle entendit des Aurors venir à leur poursuite dans les escaliers.

- Dépêchez-vous de les attraper, ils doivent avoir atteint les portes de sortie à l'heure qu'il est !

Ne perdant pas une seconde de plus, elle envoya son poing dans la figure de l'Auror pour le blessé avant de lui sauter dessus. Passant derrière lui pour le tenir par la gorge, elle plaça sa baguette contre sa tempe.

- Impero ! souffla-t-elle avant de les désillusionner elle, Egone et la Chouafa.

* Mets-toi sur le côté, on va les laisser passer ! *

Faisant asseoir le garde, elle s'assit avec lui contre le mur afin de ne pas être approchée de trop près. Lui demandant d'avoir l'air un peu sonné par le coup de poing qu'elle lui avait donné, elle attendit l'arrivée des Aurors avec détermination. Lorsqu'ils surgirent dans le couloir, ils aperçurent directement le corps du garde assis par terre, la tête dans les mains.

- Par où sont-ils passés ?! demanda leur chef de section. Hey! T'es sourd ?

Euridice le fit tourner son visage tuméfié lentement vers eux.

- Non... ils-ils sont passés par la porte de secours...

L'homme regarda la porte qui se trouvait devant lui.

- Ils comptent sortir par derrière! Envoie tous nos hommes là-bas ! lâcha-t-il à un de ses hommes. Les autres, avec moi, on va les coincer avant !

La troupe s'engouffra à toute vitesse par la porte. Laissant le dernier filer prévenir d'autres Aurors, la jeune femme demanda au garde de s'endormir avant de faire cesser l'emprise de son sortilège sur sa personne. Reprenant sa fiole de polynectar, elle se dépêcha d'en avaler le fond restant. Alors qu'elle retrouvait l'apparence de Benjamin Cauderlier, elle fit par de son plan à Egone.

* Viens, je vais nous faire sortir par la grande porte! *
Revenir en haut Aller en bas
Egone Heartfield
Préfet de Gryffondor
avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 30/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : 17 ans
Caractère du personnage:
Capacité magique: Capable de voir les sombrales

MessageSujet: Re: Une balade non autorisée   Lun 16 Juin - 14:30

En entendant des bruits, Egone tourna la tête avant de voir Euridice avancer calmement.

« Mais... Qu'est-ce que vous faites avec la Chouaffa ? Elle... Elle va pas bien ? » demanda l'Auror en regardant la nouvelle venue.

Heureusement pour le Gryffondor, le garde ne voyait pas le visage de cette dernière avec le bandage imbibé de sang. Brusquement, les ennemis du duo de choc descendirent, avec un boucan pas possible, on aurait dit des éléphants.

« Ce... C'est pas vous qu'ils cherchent ? » demanda l'Auror blanc comme neige.
A ce moment, alors qu'Egone allait réagir, il vit Euridice frapper le garde et de lui sauter à la gorge pour lui lancer un impero. Le jeune homme écarquilla les yeux.

« Que de violence !» remarqua-t-il avant de se faire désillusionner par sa partenaire.
Le mangemort écouta sagement les paroles de son ami et lorsque les Aurors débarquèrent, il dut se battre contre une furieuse envie de les terrasser mais l'idée d'Euridice n'était pas plus mal et même très intéressante.

Egone attendit que les Aurors disparurent pour s'avancer au centre du couloir, sans quitter la jeune femme du regard qui se changeait en jeune homme. Mmmh. La grande porte. Ce final plaisait au mangemort.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une balade non autorisée   Lun 16 Juin - 19:54

Sous l'apparence du jeune chef de section, Euridice prit l'attitude calme et posée qui seyait à la situation. Elle et Egone qui portait toujours la Chouafa sur son dos continuèrent donc leur progression plus sereinement. C'est alors que leur chemin croisa celui de quelques Aurors qui fonçaient dans leur direction.

- Pousse-toi !
- Laisse-nous passer !
- Etat d'alerte !


Une jeune chef de section lui rentra violemment dans le lard.

- Écarte-toi on t'a dit ! s'exclama-t-elle hors d'elle en poussant Euridice contre le mur.

Ne perdant pas une seconde, elle attrapa la main de la jeune femme et, de sa poigne, la lui tordit violemment.

- De quel droit te permets-tu de me manquer autant de respect ?! hurla-t-elle alors que le restant de sa troupe continuait sa route.

Se détachant sèchement de son emprise, elle prit un air hautain.

- Je peux savoir ce qu'un chef de section fait seul les mains dans les poches, à se promener dans les couloirs alors que toute l'Organisation est en état d'alerte ?

N'attendant pas de réponse, elle reprit une posture bien droite et fière avant de s'écarter d'elle, son visage arborant une expression de suffisance écœurante.


* Encore une nouvelle promue à un poste qui lui fait tourner la tête ! *

Euridice reprit calmement sa route, ne remarquant pas l'arrêt subit de la jeune chef de section en plein milieu du couloir.

La tête baissée, la jeune femme regardait ce qui se trouvait à ses pieds. Du bout de sa semelle, elle souleva légèrement le bout de tissus ensanglanté qu'elle venait de trouver.

* Cet Auror n'est pourtant pas blessé..., pensa-t-elle vivement. *

Suivant discrètement des yeux les quelques tâches de sang qui avaient suivi, elle remarqua qu'elles menaient à lui. Braquant sa baguette dans son dos, elle hurla :

- Expelliarmus !


Dernière édition par Euridice McMillian le Jeu 26 Juin - 21:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Egone Heartfield
Préfet de Gryffondor
avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 30/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : 17 ans
Caractère du personnage:
Capacité magique: Capable de voir les sombrales

MessageSujet: Re: Une balade non autorisée   Jeu 26 Juin - 20:14

Egone suivit Euridice sous l'apparence de Benjamin dans les couloirs du ministère, toujours désillusionné. Il était attentif à l'endroit par lequel ils passaient ainsi que le mouvement... Lorsque des bruits de courses retint l'attention du Gryffondor. Il se rapprocha du mur, afin de ne pas gêner le passage des Aurors qui semblaient bien pressés.

Brusquement, une Auror bouscula Euridice contre le mur. Il fronça les sourcils et s'approcha avec l'idée de lui faire mordre la poussière mais sa coéquipière s'en occupa bien rapidement. Il était loin d'apprécier sa manière de parler... Quand l'Auror s'éloigna presque en fuyant, Egone lâcha un petit grognement mécontent avant de reprendre sa route, tout en faisant une nouvelle fois attention à tout. Il s'arrêta bien rapidement. Il manquait quelque chose. En écoutant un peu mieux, il entendit seulement les pas d'Euridice... Voilà ce qu'il manquait. Les pas de l'autre fille.

Le mangemort se retourna vivement, au moment où cette dernière attaquait sa coéquipière. Quelque peu énervé, il dégaina sa baguette tout en réapparaissant.

« Glacius, doloris !» lança-t-il glaçant les lèvres de la jeune Auror entre elles.
Elle s'écroula au sol, essayant d'hurler de douleur sans le pouvoir. A l'instant où ses lèvres se déchirèrent et avant qu'un nouveau son n’émerge de sa gorge, Egone l'abattit froidement. D'un coup de baguette il nettoya le sang de la Chouaffa qui avait coulé. Il se désillusionna ainsi que son cadavre.

« Continuons...» Fit le mangemort comme si due rien n'était.
Revenir en haut Aller en bas
Euridice McMillian
Modo Tagadaophile
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 15/07/2014
Age : 26
Localisation : B4W

Feuille de personnage
Âge du personnage : 18
Caractère du personnage:
Capacité magique: Occlumens, legilimens

MessageSujet: Re: Une balade non autorisée   Jeu 17 Juil - 19:55

Euridice, bien trop absorbée par ce qui se passait devant elle, fit volte-face lorsqu'elle entendit la voix d'Egone s'élever.

- Glacius, doloris !

Le sortilège fila comme l'éclair pour s'abattre brutalement sur sa cible qui s'effondra aussitôt. Ses traits à moitié figés se déformant de manière monstrueuse exprimaient la douleur intense qui la faisait convulser. A tel point, que celles-ci s'étirèrent jusqu'à se déchirer. Euridice déglutit à grand peine en observant l'ouverture béante et ensanglantée apparaître sur le visage de la jeune Auror. Sans hésitation, Egone lui ôta la vie, l'empêchant ainsi de donner l'alerte.

- Merci..., souffla la jeune femme à l'adresse du jeune homme qui disparu à nouveau avec la Chouaffa.

Prestement, ils se remirent en route, descendant toujours plus. C'est alors qu'ils débouchèrent finalement sur le grand hall principal menant à l'entrée. Bloquant l'entrée, une escouade d'Aurors les empêcheraient de passer sans se faire prendre, Egone et la Chouaffa étant incapables de se glisser entre les soldats en toute discrétion. La jeune femme, toujours sous l'apparence du jeune officier Cauderlier ne se fit alors pas prier pour avancer à grand pas vers les Aurors chargés du contrôle de sécurité.

- Hey ! Qu'est-ce que vous foutez ! s'écria-t-elle en fonçant vers eux. Ne le laissez pas s'enfuir! Rattrapez-le!

Les soldats, déstabilisés par l'arrivée fulgurante du jeune chef de section, ne savaient que faire.

- Mais bon sang! Écartez-vous! Rattrapez-moi ce type! continua-t-elle de hurler en pointant une personne au hasard.

- Euh, oui...
- Attrapez-le!
- Il est là!

Certains Aurors se mirent à réagir, créant ainsi une ouverture toujours plus importante dans leur ligne de contrôle.

_________________
Euridice McMillian
               Modératrice tagadaophile


~ Sorbier et larme de licorne, 35,5cm. Baguette aux grands pouvoirs protecteurs supérieurs aux autres. Destinée à ceux qui ont l’esprit clair et le cœur pur. ~


Dernière édition par Euridice McMillian le Ven 18 Juil - 17:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Egone Heartfield
Préfet de Gryffondor
avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 30/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : 17 ans
Caractère du personnage:
Capacité magique: Capable de voir les sombrales

MessageSujet: Re: Une balade non autorisée   Ven 18 Juil - 13:56

Egone continua de suivre Euridice mais son attention était dirigé sur leur arrières. Une attaque de dos, mais pas deux. Il ne laisserait pas cela passer... De plus, l'ambiance de QG des Aurors commençait à l'agacer, ils semblaient si faible et désorienté dans leur propre locaux quand des ennemis s'y introduisaient à part si les meilleurs étaient en mission, ou en congés... Et puis le préfet redoutait de croiser ses parents qui devaient errer dans les couloirs en tant que bon Auror. A leur vu, il savait parfaitement qu'il ne pourrait pas se contrôler et ...

Le mangemort s'arrêta un bon mètre derrière Euridice voyant ce qu'elle manigançait, il esquissa un bref sourire en notant ce jeu d'acteur et une idée naquis dans sa tête afin que TOUS les Aurors quittent leur poste, sinon sa coéquipière risquait d'attirer quelques doutes sur elle en s'en allant sous l'apparence de Benjamin sous les yeux de ses collègues. C'est donc en exécutant un des soldats partit pour attraper l'inconnu qu'il confirma les dires d'Euridice et qui libéra totalement le passage. Ils semblaient tous persuader que "Benjamin" avait raison.

Egone attrapa le bras d'Euridice et la tira jusqu'à la sortie, pour se mêler à la foule quelconque du ministère. Il reprit son apparence visuelle tout en laissant la Chouaffa désillusionné. Il avait l'air un peu étrange avec sa main dans le "vide", mais les gens qui passaient n'y prêtaient pas attention.

« On est hors de danger... » murmura-t-il.

Il regarda autour de lui et continua d'avancer afin de ne pas rester immobile, ce qui était probablement la pire chose à faire pour le moment mais il restait assez lent afin qu'Euridice le suive. Et bien sur, il faisait attention aux personnes qui l'entourait.

« J'ai encore quelque chose à te demander avant que je retourne au manoir... Qu'as tu vus avant, avec la Chouaffa ? J'ai bien remarqué que tu semblais ... Troublée.»

Revenir en haut Aller en bas
Euridice McMillian
Modo Tagadaophile
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 15/07/2014
Age : 26
Localisation : B4W

Feuille de personnage
Âge du personnage : 18
Caractère du personnage:
Capacité magique: Occlumens, legilimens

MessageSujet: Re: Une balade non autorisée   Ven 18 Juil - 21:09

Au moment même où la jeune femme se rendait compte que son intervention ne prenait pas la forme escomptée, un événement inattendu vint soudainement changer la donne. En effet, l'un des Aurors qui s'était élancé à la poursuite du prétendu coupable, tomba raide mort. Il n'en fallu pas plus aux soldats pour fondre sur ce dernier et le neutraliser. Un large sourire s'empara des lèvres du jeune chef de section Auror qu'Euridice s'empressa de remplacer par une expression plus adéquate. Bien entendu, son esprit n'en pensait pas moins.

*Bien joué Egone!*

Profitant de la cohue générée par son jeune partenaire, Euridice se précipita au travers des lignes brisées des Aurors qui couraient en tous sens. Bientôt, elle sentit un bras invisible l'attraper et l'emmener au dehors. Ne perdant pas de temps, elle suivit le rythme jusqu'à ce qu'ils se trouvent finalement hors de portée et qu'Egone reparaisse finalement à ses côtés.

- Parfait..., murmura-t-elle à son intention en constatant qu'ils s'en étaient sortis comme des chefs.

Soulagée, elle se rendait compte avec bonheur qu'ils avaient eu beaucoup de chance que sa couverture tienne la route et que leur plan se déroule à merveille. Vraiment, Euridice remerciait le ciel de lui avoir donné Egone Heartfield pour partenaire car, plus d'une fois, il lui avait sauvé la mise ! Absorbée par ses réflexions, elle fut surprise par la question de ce dernier. Soudainement rappelée à ce moment douloureux, elle tenta tant bien que mal de cacher son malaise.

- Euhm... oui. Oui, tu as raison, avoua-t-elle malgré elle. Mais rien ne sert d'en parler ici et maintenant, s'empressa-t-elle d'ajouter. Nous devons d'abord la ramener en lieu sûr.

Lorsqu'ils furent assez loin, la jeune femme transplana jusqu'au Manoir Serpe en compagnie d'Egone et de la Chouaffa.

_________________
Euridice McMillian
               Modératrice tagadaophile


~ Sorbier et larme de licorne, 35,5cm. Baguette aux grands pouvoirs protecteurs supérieurs aux autres. Destinée à ceux qui ont l’esprit clair et le cœur pur. ~


Dernière édition par Euridice McMillian le Lun 21 Juil - 19:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Egone Heartfield
Préfet de Gryffondor
avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 30/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : 17 ans
Caractère du personnage:
Capacité magique: Capable de voir les sombrales

MessageSujet: Re: Une balade non autorisée   Sam 19 Juil - 18:23

Egone n'eut aucun soucis à remarquer le malaise d'Euridice mais ce qu'il avait du mal à deviner c'était le pourquoi. Il avait beau réfléchir, il y avait trop d'hypothèses pour pouvoir faire un choix plutôt qu'un autre. Le Gryffondor rehaussa la Chouaffa sur son épaule afin qu'elle ne tombe pas, bien qu'il ne semble pas normal aux yeux des autres avec son poids invisible.

« Tu as raison, allons-y.» rétorqua-t-il.
Il esquissa un rapide sourire assez rassurant puis transplana avec la jeune femme jusqu'au manoir. C'était une mission plus que réussite, ils avaient avec eux, une prisonnière plutôt intéressante à avoir. Il y avait tant d'informations qu'il pouvait récupérer.

Ils réapparurent devant le manoir. Egone ne perdit pas de temps, il avança d'un pas rapide, avec la Chouaffa désormait à nouveau visible sur l'épaule. Il entra dans le manoir, tout en espérant qu'Euridice la suive, parce qu'il ne comptait pas s'arrêter...

« Prévenez mademoiselle Serpe de mon retour et de la présence de miss McMillan... Et qu'on est en présence de la Chouaffa.» ordonna Egone avant de descendre les escaliers en direction des cachots.
Il traversa le long couloir sans prêter attention aux cris agonisants des autres prisonniers. Il arriva dans une minuscule cellule qui semblait plus sécurisée que les autres. Le Gryffondor l'ouvrit et posa enfin la vieille sorcière au sol et entreprit de l'enchaîner.
Revenir en haut Aller en bas
Bella Serpe
Admin
avatar

Messages : 641
Date d'inscription : 08/12/2013
Age : 22
Localisation : Poudlard / Manoir Serpe

Feuille de personnage
Âge du personnage : 20 ans.
Caractère du personnage:
Capacité magique: Occlumens & Fourchelang.

MessageSujet: Re: Une balade non autorisée   Dim 20 Juil - 21:32

Annabella se trouvait dans la chambre de son fils, profitant d'avoir enfin un peu de temps libre pour profiter d'Ethan qui grandissait à une vitesse effrayante selon elle. Intérieurement, la jeune femme se dit qu'il serait grand temps que le petit garçon rencontre son père, même si elle savait ce que cela impliquait. La jeune mère regardait avec une certaine tendresse, son fils qui jouait avec tranquillité sur le tapis dans sa chambre. De temps en temps, le petit relevait le regard vers elle avant de retourner à ses petits voitures, un jeu qui avait piqué la curiosité de la jeune maman qui ne comprenait pas le but de ce jeu.

Soudainement, un de ses hommes ouvra la porte avant de s'incliner avec respect devant elle. Il prit alors la parole, suivant à la lettre les indications que lui avait transmis son supérieur:

- Chef, Monsieur Heartfield vient de rentrer de sa mission. Il m'a chargé de vous dire que lui et Miss McMillian ont ramené au Manoir une vieille femme qu'il a nommé Chouaffa, dit-il d'une voix distincte avant d'être congédié et de refermer presque aussitôt la porte.

Dès qu'il eut fermer la porte de chambre de son fils, Annabella laissa un long soupir s'échapper de ses lèvres. Décidément, il était trop demandé pour elle que de prendre une après-midi de repos afin de profiter de son enfant. Descendant du bois de lit, la jeune mère s'accroupit aux côtés de son fils puis déposa un baiser dans les cheveux de ce dernier:

- Je reviens dès que je peux, Ethan.

Le petit garçon releva la tête vers sa mère avant d'arrêter deux minutes son jeu pour lui faire un câlin. Annabella se releva après un sourire à son fils, puis fit quelques pas en direction de la porte avant de l'ouvrir. Jetant un dernier coup d’œil à Ethan, la jeune femme vit qu'il était reparti jouer, alors elle sorti de la pièce sans faire plus de bruit.

Une fois dans le couloir, Annabella descendit les escaliers avant de franchir un long couloir qui menait directement aux cachots du Manoir. Lorsqu'elle entendit une discussion qui lui parvint aux oreilles, elle su alors que son instinct ne l'avait pas trompé, et elle poursuivit jusqu'à descendre en bas de l'escalier en béton. En voyant Egone, la jeune femme s'approcha jusqu'à être dans son dos puis s'arrêta avant de lui rentrer dedans:

- Il parait que tu m'as ramené plus que ce que je t'avais demandé, lâcha-t-elle avec un sourire entendu.

_________________

Admin

• Baguette: Roseau et sang de dragon 36 cm. Baguette capable d'utiliser la spiritualité comme une arme, symbole de la victoire dans le chaos. Puissante pour les sortilèges offensifs. •
Revenir en haut Aller en bas
http://nargols.forumactif.org
Euridice McMillian
Modo Tagadaophile
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 15/07/2014
Age : 26
Localisation : B4W

Feuille de personnage
Âge du personnage : 18
Caractère du personnage:
Capacité magique: Occlumens, legilimens

MessageSujet: Re: Une balade non autorisée   Dim 20 Juil - 22:01

A peine eut-elle posé le pied dans l'enceinte du Manoir qu'Euridice chercha Egone et la Chouaffa du regard. Mais où étaient-ils donc passés ? La jeune femme était pourtant sûre d'avoir transplané en même temps qu'eux. Haussant légèrement des épaules, ne craignant sûrement pas pour la vie du jeune Heartfield, elle s'engagea vers les grandes et lourdes portes d'entrée du Manoir Serpe. Une fois à l'intérieur, elle regarda tout autour d'elle, se demandant bêtement où elle pourrait bien les trouver dans cette imposante demeure. Croisant un Mangemort posté là, elle s'adressa à lui prestement.

- Bonsoir, pourriez-vous me dire si le bras droit est passé par ici ?

Le Mangemort fronça les sourcils avant d'écarquiller les yeux, visiblement étonné qu'on puisse le vouvoyer. Pour toute réponse, il se contenta de lui indiquer silencieusement la voie qui menait aux cachots. Le remerciant brièvement d'un signe de tête et d'un léger sourire, la jeune femme s'y engagea d'un bon pas. Quelques secondes plus tard et elle se trouvait à la suite d'Egone qui enferma, sans cérémonie, la Chouaffa dans l'un des cachots.

- Voilà... dit-elle en le voyant terminer de l'enchaîner. On peut être fier de notre petite balade au sein de l'Organisation!

_________________
Euridice McMillian
               Modératrice tagadaophile


~ Sorbier et larme de licorne, 35,5cm. Baguette aux grands pouvoirs protecteurs supérieurs aux autres. Destinée à ceux qui ont l’esprit clair et le cœur pur. ~
Revenir en haut Aller en bas
Egone Heartfield
Préfet de Gryffondor
avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 30/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : 17 ans
Caractère du personnage:
Capacité magique: Capable de voir les sombrales

MessageSujet: Re: Une balade non autorisée   Dim 20 Juil - 22:31

Egone plaça les dernières chaînes sur la femme, tout en cherchant un moyen d'empêcher cette femme de donner leur signalement aux Aurors. Il se tourna tout de même vers Euridice, qu'il avait visiblement perdu en chemin. Il se retourna pour détailler Euridice, sans cesser ses réflexions sur la manière dont il allait procéder.

« Tu as raison, très intéressante balade surtout pour connaître le terrain adverse. » affirma-t-il.
Le stratège aimait connaître les lieux où il était sensible de combattre où d'y aller car pour crée un plan d'attaque ou de repli le plus efficace, la connaissance du terrain était obligatoire pour éviter un quelconque soucis.
Il se tourna en suite vers la Chouaffa, se remémorant le sortilège parfait pour la situation. Il s'approcha de la femme et attrapa sa main.

« Inanem Peritiae... Inanem Peritiae... » murmura Egone.
Brusquement, une espèce d'aura lumineuse se dégagea du corps puis s'évanouit dans les ténèbres de la cellule. Le Gryffondor soupira puis se releva.

« Parfait, elle ne pourra pas signaler la position... Maintenant, reprenons notre discussion. »proposa-t-il curieux d'en savoir plus.
C'est à ce même moment qu'Annbella fit son apparition. Plus rapide qu'il ne l'avait pensé. Il esquissa un sourire.

« Et bien ce n'était pas prévu mais la laisser ne nous aurait pas été très utile !» lança Egone.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une balade non autorisée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une balade non autorisée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Balade en amoureux (pv Charlotte)
» Petite Balade Avec Pauline (pv elle)
» Balade en ville [PV : Menthos]
» Balade rafraichissante [pv]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nargols :: Ministère de la Magie-
Sauter vers: